Sortir de la matrice en 10 minutes

Mikaz : Il est jeune et il a tout compris !
Sur Instagram :
https://www.instagram.com/mikaz_yt/

Nos pseudos élites pour maintenir pendant des mois des milliards d’êtres humains dans une peur constante qui se propage toujours à l’heure actuelle. Quels moyens et quelles techniques ont ils utilisés? Pourquoi la plupart des gens restent aveugles de cette manipulation pourtant grossière qui sévit depuis presque un an partout dans le monde? Enfin, presque un an seulement par rapport au Koweït. Bien sûr. Sinon, ça fait des décennies que nous vivons au sein d’une vaste manipulation. Mais ça, c’est un autre sujet.

Bonjour à tous. J’imagine que vous avez compris de quoi on allait parler aujourd’hui. Je pense qu’il est plus que primordial de comprendre pourquoi et comment on en est arrivé là et pour, par la suite, mieux comprendre les différentes techniques de manipulation des foules qui sont utilisées pour mieux les prévenir. Mais définissons d’abord qu’est ce que l’ingénierie sociale ou la manipulation des masses? La manipulation des foules. On l’appelle comme on veut l’ingénierie sociale et, dans le contexte de la sécurité de l’information.

Une pratique de manipulation psychologique à des fins d’escroquerie. Voyons donc aujourd’hui quelles ont été, durant ces derniers mois, les techniques utilisées au plus haut de la pyramide sociale pour maintenir le peuple dans la peur, l’ignorance et l’acceptation. La première grande stratégie d’ingénierie sociale, c’est la distraction. En effet, notre vie à tous s’est remplie de distractions cinéma, jeux vidéo, séries, smartphones. Et lorsque l’on se distrait sur un jeu vidéo ou devant un bon film, on rentre dans un état d’hypnose, en état d’hypnose, on met de côté notre cortex préfrontal qui nous permet d’un tel actualisées et donc d’effectuer des actions en réfléchissant et non de manière répétitive et mécanique, comme on le ferait en état d’hypnose.

Et aujourd’hui, le monde entier est littéralement sous hypnose, en permanence occupée par les distractions quotidiennes, notamment les jeunes avec les réseaux sociaux, la téléréalité, les séries, etc. Etc. Car. Qu’est ce qui a fait des révolutions dans le passé? Mai 68, par exemple? Les jeunes. Alors, quoi de mieux pour nos élites politiques qu’une masse de jeunes complètement hypnotisés pour leur imposer des restrictions liberticides? La stratégie de la distraction consiste donc à détourner l’attention du public des problèmes importants et des décisions politiques de nos dirigeants grâce à un déluge continuel d’information et de distractions inutiles.

Jim Morrison, chanteur et poète américain, a d’ailleurs dit qui contrôlent les médias contrôlent les esprits. Je vous laisse réfléchir là dessus. La stratégie de l’action réaction, solution ou encore créer un problème et proposer la solution. Donc, on crée d’abord un problème. Par exemple, le gouvernement organise un attentat dans son propre pays. Oui, ça arrive. Le gouvernement craint l’attentat. Et puis, il propose la solution. Plus de contrôles, plus de caméras de surveillance pour prévenir les attentats.

Plus de contrôle social. Finalement, avec toujours le même argument, celui de la sécurité. Aujourd’hui, la France est truffée de caméras de surveillance de partout, dont beaucoup à reconnaissance faciale. Savent ça, ça fait peur. Il y a beaucoup de contrôles. Il y a l’armée qui est déployée massivement partout dans le monde. Enfin, bref, on se fait contrôler de plus en plus chaque année, sans s’en rendre compte. Autre exemple avec le COVED, on crée un virus.

Et puis on propose le vaccin. La solution? Et comme tout le monde agit dans la panique, dans le stress et dans la peur, on se pose pas de questions et on prend la solution. Et avec ce procédé d’action réaction solution à sens unique, on crée une société de plus en plus contrôlée sans qu’elle s’en rende compte, car elle ne sait pas qui est derrière tout ça. Et surtout, elle ne se doute pas que quelqu’un entre derrière tout ça.

Le fait de créer un problème et de proposer la solution est donc une technique très efficace qui de plus en plus utilisée dans notre société pour imposer plus de restrictions. Et le public ignorant les accepte à celle là, je l’aime bien. C’est la troisième stratégie de s’adresser au public comme à des enfants en bas âge. Je m’explique aujourd’hui. Remarquez bien toutes les pubs. En tout cas, énormément de pub télé utilisent un discours, des personnages, des arguments et un ton particulièrement infantilisants.

Comme si le téléspectateur était un enfant en bas âge ou handicapé mental. Ça se retrouve aussi avec les images amusantes et les vidéos drôles sur le vaccin sur le Covidien et d’autres sujets d’actualité sérieux qu’on présente comme enfantin quand on s’adresse à une personne adulte, comme si elle avait 8 ans. Sa réponse sera aussi dénuée de sens critique que si elle avait 8 ans. Pourquoi? Eh bien, c’est le principe même de la subjectivité. La subjectivité, c’est une disposition psychique qui conduit un sujet à se soumettre facilement à toute suggestion, y obéir sans aucun sens critique évident.

En fait, parler à un adulte comme si on parlait à un enfant lundi, à émettre une réponse aussi ignorante est aussi une sorte qu’un enfant, finalement, évidemment, encore une fois, sans que l’individu s’en rende compte. Et ça, c’est très, très fort. Quatrième stratégie d’ingénierie sociale s’adresser à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion. Et alors là, on est en plein dedans. Ça fait des mois que les médias, que la presse, que les réseaux sociaux répètent sans arrêt au monde entier la dangerosité, les morts et les contaminations liées à la comète 19.

Comme ça, il instaure une peur grandissante au sein de la population, ce qui court circuite tout esprit critique parce que le spectateur ne se pose plus de questions sur les informations qui lui sont communiquées. Et il avale tout, sans aucun sens critique, parce que l’humain réagit à ses émotions bien plus qu’à sa réflexion. Quoi de mieux qu’un peuple tenu par la peur pour faire ce qu’on veut de lui? En plus, le registre émotionnel permet un accès à l’inconscient humain et donc permet d’y implanter des idées, des désirs, des normes et, bien sûr, des peurs.

C’est tout simplement la fabrique du consentement. D’ailleurs, Nicolas Machiavel, penseur humaniste de la Renaissance, a dit à juste titre celui qui contrôle la peur des gens, devient le maître de leur âme. Et je vous laisse réfléchir là dessus. Maintenir le public dans la bêtise et dans l’ignorance, c’est assez simple et ça passe principalement par notre éducation. L’histoire qui nous est racontée tout au long de scolarité, soit fausse, soit volontairement incomplète. On nous raconte une histoire de méchants et de gentils qui font la guerre.

C’est gentil, mais elle est où la vérité dans tout ça? Parce qu’on ne dit pas qui a financé les guerres, quelles ont été les réelles causes des guerres? Qui les a planifié? Quel était le réel objectif? Mais alors, pourquoi est ce qu’on nous raconte une histoire complètement biaisée? Tout simplement parce que si on nous racontait la vérité telle qu’elle est, il y aurait une trop grosse prise de conscience de la part de la population. Y aurait des révoltes contre le système en place et ça, évidemment, l’élite n’en veut pas.

Il y aurait la volonté de construire un nouveau système dirigé par des banques qui esclavagisme la population et les mettent en dette, dirigés par des lobbies pharmaceutiques qui nous vendent des médicaments empoisonnés à effets secondaires. Pas dirigée par une Assemblée nationale dans laquelle 50 des 580 députés sont présents et votent des lois plus que discutables à 3h du matin. Non, un système plus horizontal et moins pyramidal comme aujourd’hui. Mais encore une fois, les élites, elles, n’en veulent pas du tout parce que ces élites veulent continuer à imposer un contrôle sur la population.

Est ce qu’il faut retenir? C’est qu’on empêche aux gens de connaitre leur passé pour qu’ils ne puissent pas comprendre leur présent. Voilà comment maintenir un peuple dans l’ignorance. Aussi, après l’école, chacun se spécialise dans un domaine et devient même excellent dans son domaine, mais n’a pas d’analyse pluridisciplinaire générale, ce qui lui permettrait pourtant de mieux comprendre comment le monde fonctionne réellement. Noam Chomsky a d’ailleurs dit l’Éducation est un système d’ignorance imposé. Des centaines de milliards de dollars sont dépensés chaque année pour contrôler l’opinion du public.

J’avais envie de mettre une autre citation aussi, qui me semble intéressante. La population en général ne sait pas ce qui est en train de se passer. Elle ne sait même pas qu’elle ne le sait pas. Sans parler de l’éducation. Les distractions abrutissante comme la téléréalité, les réseaux sociaux, les vidéos drôles et un nombre d’informations trop grand, inutiles et contradictoires alimentent l’ignorance et la bêtise du peuple. À celle là, elle est assez incroyable. Remplacez la révolte du peuple par la culpabilité, dire qu’on va faire croire à l’individu qu’il est le seul responsable de son malheur à cause de l’insuffisance de ses efforts, de ses capacités ou de son intelligence.

C’est clairement ce qui s’est passé ces derniers mois avec le vide. Si vous portez pas de masque, vous mettez en danger votre grand mère. Si vous vous sentez pendant le confinement, vous allez contaminer les autres. Et si vous vous faites pas vacciner déjà, vous êtes égoïste et en plus, est un mauvais citoyen. Culpabilité, culpabilité, culpabilité. Bien sûr, tout cela a été induit discrètement par les médias, par nos hommes politiques, etc, etc.

Et donc, le fait de faire culpabiliser les individus, c’est de créer une division entre ceux qui sont pointés du doigt comme étant déviants, justement à la norme, culpabilise et donc se remettre en question et ne pensent pas à se révolter contre le système en place. Alors, on imagine bien que pour aboutir à des manipulations telles ces gens là, ils ont des connaissances de nous qui sont supérieurs à nous. Ils nous connaissent largement mieux que nous mêmes parce qu’on se rend pas compte de ce qu’ils font.

Et ça, c’est très fort et très flippant à la fois. Septième et dernière grande stratégie de manipulation la stratégie de la dégradation, par exemple, pour faire accepter une mesure inacceptable. On va l’introduire sur plusieurs années, sur un laps de temps assez long, même sur plusieurs mois, par exemple, démasquent pas obligatoire et obligatoire, puis les marques dans les écoles, puis les restaurants, qui ferme d’abord un peu et puis tout le temps. Et aujourd’hui, on en est à un couvre feu à 18h, à tous les lieux de plaisir qui sont fermés, à porter des masques tout le temps avant une distanciation sociale tout le temps.

Et les gens, ils continuent à se dire mais c’est justifié. Je pense que c’est normal. OK, alors pourquoi est ce que ça marche? Parce que l’humain oublie l’humain, oublie les individus oublient comment c’était avant. L’astuce demande aux gens de se rappeler leur vie d’avant, évidemment, et qui vont s’en rappeler. Mais aujourd’hui, ils ne se sentent pas plus malmenés qu’avant. En fait, si aujourd’hui une grande partie de la population accepte, c’est soit parce qu’elle a oublié comment c’était sa vie d’avant, soit parce qu’elle rêve que ça ira mieux demain.

Oui, ça, ça va passer ses passagers et ses passagers, alors ça fait un peu. Dis moi que c’est passager, c’est un peu long pour un truc passager. Après, je vois. En fait, l’humain se crée l’illusion d’un passage difficile et éphémère pour s’auto rassurer. J’aimerais dire une dernière chose qui me semble très importante. Ils nous ont dit quoi penser, comment penser, quoi croire et quoi dire. Et on se pense tous libres de nos choix, de nos pensées et de nos actions.

En réalité, on se rend pas compte à quel point on est manipulé et contrôlé au sein de la société. Mais rien qu’en avoir conscience, déjà, c’est un premier très grand pas.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.