Québec veut augmenter le salaire de certains travailleurs essentiels

La Prestation canadienne d’urgence (PCU) met de la pression sur le gouvernement Legault.

Les salariés les moins nantis de la société qui demeurent sur le marché du travail en ces temps particulièrement difficiles verront leurs efforts récompensés.

Le gouvernement Legault compte bonifier le salaire des travailleurs des services essentiels qui gagnent moins de 2000 $ par mois, un montant correspondant à la prime fédérale qui sera versée à ceux qui doivent rester à la maison en raison de la pandémie.

Le premier ministre en a fait l’annonce vendredi, lors de sa conférence de presse quotidienne, évoquant notamment les caissiers des épiceries, des dépanneurs, des pharmacies et les livreurs.

Ça pouvait être perçu comme injuste que des personnes gagnent moins que 2000 $ par mois en travaillant dans des services essentiels.François Legault, premier ministre du Québec

Les détails de ce programme temporaire, qui devrait théoriquement durer quatre mois, seront dévoilés plus tard cet après-midi.

Les travailleurs touchés pourraient voir leur salaire mensuel bonifié de 400 $, ce qui leur permettrait de s’assurer une rémunération au moins équivalente à la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

Le bilan des morts bondit de 70 %

La santé publique dénombre maintenant 25 nouveaux décès des suites de la COVID-19 depuis jeudi, une importante hausse qui porte le total à 61 morts.

Cela étant dit, la grande majorité de ces nouveaux décès ne datent pas des dernières 24 heures, a précisé le premier ministre. Il y avait une vingtaine de cas qui étaient à l’étude depuis une semaine, [où l’on tentait de déterminer] si ces personnes étaient décédées de la COVID-19 ou non. Donc ça vient biaiser un peu les résultats.

Par ailleurs, Radio-Canada a obtenu pour la première fois la ventilation des décès par région. C’est à Montréal que la COVID-19 a fait le plus grand nombre de victimes jusqu’à maintenant (29).

Présent aux côtés du premier ministre, vendredi, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a d’ailleurs rappelé que le coronavirus ne tuait pas que des aînés : pour la première fois, a-t-il dit, une personne âgée entre 30 et 39 ans a péri des suites de l’infection, à Montréal.

Il est toutefois possible que son poids important ait joué en sa défaveur, a précisé le Dr Arruda.

Le plus récent bilan fait également état de 6101 cas confirmés dans la province, soit 583 de plus que la veille.

Fait à noter : l’Estrie, qui a longtemps été considérée comme un foyer important d’éclosion, a glissé vendredi au quatrième rang des régions les plus touchées, derrière Laval.

M. Legault a également évoqué 429 hospitalisations, dont 122 aux soins intensifs.

L’INSPQInstitut national de santé publique du Québec rapporte quant à lui 306 guéris confirmés et 4233 cas en attente de résultat.

Par ailleurs, le premier ministre Legault – qui prendra congé samedi – a indiqué qu’il souhaitait présenter mardi prochain des projections de la progression de la courbe épidémique au Québec, un peu comme l’a fait l’Ontario vendredi.

D’ici là, son gouvernement tentera de déterminer la meilleure façon de présenter les chiffres (scénario le plus probable, le plus optimiste, le plus pessimiste, etc.).

Le Dr Arruda a expliqué – dans le style qu’on lui connaît – le dilemme auquel les autorités font face.

« On va prendre connaissance de ce qui se passe ailleurs, parce qu’on est très comparés. Mais des fois, on compare des pommes et des tomates : même si elles ont la même couleur, des fois, ce n’est pas toujours le même fruit. »

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.