Ce restaurant américain ne sert que les non-vaccinés

Devant l’établissement le message est clair : il n’y a pas de place pour les traitres et les Américains stupides.

C’est un restaurant qui fait de la résistance, habitué des polémiques. Basilico’s Pasta e Vino, situé sur la côte d’Huntington Beach (Orange County, en Californie), fait fi des restrictions sanitaires. Pour ses gérants, le Covid-19 n’a pas vraiment l’air d’exister. Raison pour laquelle, comme Vice le racontait récemment, le restaurant est ouvert à une catégorie bien particulière de clients : les non-vaccinés. Sur la devanture, le message est on ne peut plus clair : “Nous appliquons la tolérance zéro pour la trahison et la stupidité anti-américaine”. Sur les réseaux sociaux, le restaurant va même plus loin en demandant une “preuve” de non-vaccination pour rentrer en son sein.

Rien ne dit cependant comment ses gérants vérifient cela… Mais Basilico’s Pasta e Vino n’est pas un petit novice dans la provocation. Avec l’arrivée du Covid-19, ils ont créé une association intitulée “Make Restaurants Great again”. Et si le restaurant italien agit ainsi et s’est “attaqué aux mesures de confinement”, c’était pour “défendre la liberté individuelle et la liberté des Américains”, en dépit des “risques”. Il faut dire que durant la pandémie de Covid-19, Pasta e Vino avait affiché toute sa défiance vis-à-vis du virus et des autorités en restant ouvert alors que tous les restaurants avaient dû fermer leurs portes en mars 2020.

Mandat d’arrêt contre Anthony Fauci

Plus tard, alors que les distances sociales étaient de rigueur, que le port du masque était encore obligatoire, et que le service n’était toléré qu’en extérieur, Basilico’s Pasta e Vino ouvrait normalement. Ces décisions ont été prises pour répondre “au mépris total de tous les ordres tyranniques du gouvernement local et de l’État depuis la minute où ils ont été annoncés en Californie le 19 mars 2020”, se félicitent les gérants de l’établissement. Fervents supporters de Donald Trump, ses gérants ont aussi un panneau dans Beverly Hills où ils reprennent une scène culte du Parrain : “Leave the Mask, Take the Cannoli”, référence à la réplique culte “Leave The Gun, Take the Cannoli”. Ils se sont enfin illustrés en établissant un mandat d’arrêt contre Anthony Fauci, le célèbre immunologue et chef de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIAID). Il est recherché pour “trahison et crimes contre l’humanité”.

Le service aux seuls non vaccinés s’apparente ici à un dernier acte de défiance, alors que la Californie est confortée à une hausse des cas de Covid-19, avec 453 contaminations comptabilisées le 27 juillet dernier. C’est le plus haut chiffre depuis février. 56% des résidents d’Orange County sont complètement vaccinés.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.