Québec demande à Ottawa de serrer la vis aux voyageurs

Devant la hausse des cas de COVID-19, surtout en raison de la propagation du variant Delta, Québec a formellement demandé à Ottawa de serrer la vis aux voyageurs aériens – responsables environ du tiers des nouveaux cas dans la grande région de Montréal –, mais aussi de revoir certaines de ses procédures aux frontières.

Des demandes précises ont été formulées jeudi par le ministre de la Santé Christian Dubé dans une missive envoyée à son homologue fédérale, Patty Hajdu.

Dans cette lettre, M. Dubé fait part à Ottawa de plusieurs inquiétudes, notamment concernant les retards de transmission des résultats positifs de tests de dépistage subis par les voyageurs doublement vaccinés qui entrent au Canada.

Depuis le 5 juillet, ces derniers n’ont plus besoin de subir de quarantaine, mais un test de dépistage à l’arrivée demeure obligatoire. Or, selon Québec, Ottawa peut mettre jusqu’à sept jours avant de fournir les résultats de ces tests aux directions régionales de santé publique.

Ces retards impliquent que des voyageurs ayant un résultat de test positif et étant exemptés des mesures de quarantaine peuvent être des vecteurs de transmission dans la population, peut-on lire dans la lettre adressée à la ministre fédérale de la Santé.

Ce délai nuit à la gestion des cas et des contacts potentiels de ces voyageurs par les instances de santé publique et peut contribuer à une augmentation de la transmission communautaire du virus, indique le ministre Dubé dans sa lettre, qui demande du même coup que des actions soient prises pour réduire le délai de transmission des résultats.

Rappelons que la Direction de santé publique de Montréal a tenu un point de presse jeudi lors duquel elle a précisé que le tiers des cas de COVID-19 dans la grande région métropolitaine est dû à des voyageurs hors Canada infectés par le variant Delta.

Rappeler le rôle de la quarantaine

En conférence de presse vendredi, M. Dubé a expliqué sa démarche auprès d’Ottawa en affirmant qu’il avait voulu rappeler le rôle de la quarantaine.

Dans sa lettre, il affirme effectivement qu’une hausse des cas a été observée chez les voyageurs qui rentrent au Québec, et dont la plupart ne sont pas doublement vaccinés.

Christian Dubé demande donc que des actions soient prises pour continuer d’assurer un suivi strict et assidu des quarantaines pour tous les voyageurs non adéquatement vaccinés. Autrement, il pourrait y avoir lieu de considérer la réintroduction du séjour obligatoire à l’hôtel, prévient-il.

Si le fédéral n’est pas en mesure de s’assurer que les gens font leur quarantaine, je leur demande de revenir en arrière, a-t-il commenté vendredi. On a vu comment ça nous a fait mal dans la première vague et je ne voudrais pas qu’on joue dans le même film.

On ne peut pas laisser ça aller.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.