Québec envoie « du renfort » dans les établissements pour aînés

Des infirmières et des médecins omnipraticiens sont appelés à la rescousse.

Le gouvernement Legault va déployer plus de personnel soignant dans les habitations pour personnes âgées du Québec.

Des infirmières et des médecins omnipraticiens sont appelés à la rescousse.

Le premier ministre Legault est particulièrement préoccupé par la situation dans les lieux d’hébergement pour aînés.

On a la chance d’avoir moins de personnes que prévu dans nos hôpitaux, donc on va pouvoir prendre du personnel qui est actuellement dans les hôpitaux – des infirmières et des médecins – pour les mettre dans les CHSLD [et] dans les résidences pour personnes âgées, a-t-il affirmé mardi lors de sa conférence de presse quotidienne.

Ça reste la grande priorité de notre gouvernement, a ajouté M. Legault, de protéger les personnes qui sont les plus vulnérables à ce virus, soit les personnes âgées de 70 ans et plus.

Le coronavirus présent dans un foyer pour aînés sur trois

Selon des statistiques du ministère de la Santé et des Services sociaux obtenus par Radio-Canada, des cas confirmés ou suspectés de COVID-19 ont été recensés dans 772 des 2200 foyers pour personnes âgées du Québec.

Environ 31 % des établissements touchés sont des CHSLDCentres d’hébergement et de soins de longue durée; 37 % des résidences pour aînés; 19 % des ressources intermédiaires ou de type familial; et 12 % d’autres milieux de vie.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, affirme que certains CISSSCentres intégrés de santé et de services sociaux comme celui de Laval ont déjà commencé à transférer du personnel des hôpitaux vers des habitations pour personnes âgées. Le CHSLD de Sainte-Dorothée, on le sait, a recensé pas moins de 105 résidents infectés.

Disant être en contact avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, la ministre lance aussi un appel aux infirmières en prévention des infections à la retraite qui seraient intéressées à reprendre du service dans les établissements pour aînés : Venez nous aider. On a besoin de vous. 

Des chiffres auxquels « on ne s’habitue pas »

Le plus récent bilan dans la province fait état de 150 décès, soit 29 de plus que la veille. À ce jour, 9340 cas ont été recensés – une augmentation de 760 par rapport à lundi.

On recense maintenant 4407 cas dans la région de Montréal, 961 dans celle de la Montérégie et 759 dans celle de Laval.

Le nombre d’hospitalisations, lui, est passé à 583, soit 50 de plus que la veille. De ce nombre, 164 personnes se trouvent aux soins intensifs.

Pour les hospitalisations et les soins intensifs, l’augmentation se stabilise, a souligné M. Legault. Mais même si c’est encourageant, la bataille n’est pas gagnée, a-t-il ajouté.

Présent aux côtés du premier ministre Legault et de la ministre McCann, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a spécifié que 98 % des victimes de la COVID-19 étaient âgés de plus de 70 ans. En fait, le coronavirus n’a fait jusqu’ici que trois victimes parmi les tranches d’âges inférieures au Québec.

M. Arruda en conférence de presse.

La COVID-19 frappe encore plus fort chez nos aînés, souligne le Dr Arruda.

PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / JACQUES BOISSINOT

Quelque 104 526 tests ont été effectués jusqu’à maintenant, et 2472 personnes demeurent sous investigation.

Le Québec pourrait toutefois devoir composer bientôt avec une pénurie de matériel de dépistage, a prévenu M. Legault, révélant que les stocks de « réactifs » pourraient venir à manquer d’ici 6 à 7 jours.

Son gouvernement serait toutefois en contact avec le laboratoire national à Winnipeg afin d’obtenir la « recette » qui permettrait au Québec de produire son propre matériel de dépistage.

« Pas le temps de préparer des partys de famille »

Bien que Pâques fasse partie des traditions au Québec, il est impératif d’éviter les rassemblements « physiques » le week-end prochain, a aussi fait valoir le premier ministre.

Si les Québécois veulent être en mesure de retourner progressivement à une vie normale au mois de mai, c’est important de rester disciplinés tout le mois d’avril, a-t-il rappelé.

Il ne faudrait pas que tous les efforts qu’on a faits depuis quelques semaines soient gâchés.François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault lance donc un appel aux leaders de toutes les communautés religieuses, y compris la communauté juive, à respecter les consignes de santé publique.

Des scénarios fort attendus

Plus tard, en fin d’après-midi, le gouvernement dévoilera les projections de ses experts quant à la progression de la pandémie dans la province.

Pressées par la population et par les journalistes de divulguer les différentes hypothèses à l’étude, les autorités de santé publique devraient présenter un portrait des résultats anticipés dans les semaines et les mois à venir, y compris une estimation du nombre de morts, a indiqué le premier ministre.

Ainsi, deux types de scénarios seront dévoilés cet après-midi, a indiqué M. Legault : l’un plus optimiste, l’autre plus pessimiste.

Le premier ministre a toutefois demandé à la population et aux médias de ne pas s’alarmer en voyant le nombre de décès dans ces projections.

Sur une note plus légère, M. Legault a présenté la vidéo qu’une petite fille de 7 ans prénommée Raphaëlle lui a récemment transmise pour lui demander si la Fée des dents pouvait passer dans les chaumières malgré les consignes d’isolement.

Le premier ministre a tenu à la rassurer en affirmant que ladite Fée des dents figurait parmi les services essentiels et que, de toute façon, elle était immunisée à la COVID-19.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.