Nouvelles restrictions? Legault tranchera en début de semaine

Le gouvernement de François Legault se donne jusqu’au début de la semaine prochaine pour décider de l’ajout ou non de restrictions ou d’un éventuel confinement pendant la période des Fêtes.

La situation ne s’améliorant visiblement pas au Québec, le premier ministre Legault a expliqué en point de presse que son cabinet se donnait encore quelques jours pour juger de l’efficacité des dernières mesures mises en place pour contenir la pandémie avant de prendre une décision pour la période des Fêtes.

Depuis plusieurs jours, le gouvernement jongle avec diverses options pour inciter les Québécois à restreindre davantage leurs contacts durant les Fêtes, dont des fermetures de secteurs ciblés ou encore l’imposition d’un confinement général jusqu’au début du mois de janvier.

Affirmant travailler de concert avec la santé publique, le premier ministre a ajouté que son équipe travaillait à déterminer les endroits où des actions ou restrictions supplémentaires pourraient contribuer efficacement à réduire les contacts sociaux, qui sont le principal vecteur de propagation de la maladie.

Si la situation reste comme ça, on va être obligé d’ajouter des restrictions.François Legault, premier ministre du Québec

Sans trop s’avancer, le premier ministre Legault a reconnu que les Fêtes offraient une fenêtre d’opportunité intéressante pour casser la vague.

Pendant le temps des Fêtes, les écoles sont fermées, la construction est fermée pour deux semaines, il y a beaucoup d’entreprises qui donnent une semaine ou dix jours de vacances à leurs employés, a-t-il expliqué.

Malgré l’annulation de tous les rassemblements à Noël et la menace d’amendes salées pour les citoyens et les commerces qui ne respectent pas les règles sanitaires, le nombre de nouveaux cas, de décès et d’hospitalisations continue d’augmenter de façon soutenue au Québec.

Pour tenter de limiter les déplacements dans la région de Montréal, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a décrété vendredi l’état d’alerte maximale (zone rouge) dans les MRC des Laurentides et des Pays-d’en-Haut, où se trouvent notamment les villes touristiques de Saint-Sauveur, de Sainte-Adèle ainsi que la station touristique de Mont-Tremblant. Un afflux important de visiteurs des autres régions a été observé dans ces secteurs.

Vendredi, la santé publique rapportait 1713 nouveaux cas de COVDI-19, 53 décès supplémentaires et 871 hospitalisations dans la province.

Loi de dernière minute pour les restaurateurs

Conscient des difficultés importantes auxquelles font face les restaurateurs, le premier ministre, qui a profité du point de presse pour faire le bilan de la session parlementaire qui s’achève, a fait savoir que son gouvernement travaillait activement à l’adoption d’un projet de loi de dernière minute qui permettra aux restaurateurs de vendre de l’alcool en commande à emporter ou à aller chercher au comptoir.

Confrontés à des pertes de revenus majeures depuis des semaines, des restaurateurs québécois ont lancé récemment une campagne visant à vendre du vin sans servir de repas, ce qui contrevient aux règles actuelles de leur permis d’alcool.

De nombreux restaurants québécois possèdent des caves à vin d’une valeur parfois très élevée qu’ils ne peuvent écouler depuis des mois en raison de la fermeture des salles à manger, mais aussi des conditions de leur permis d’alcool.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.