Washington demande de cesser l’exportation des masques N95

La multinationale 3M, qui fabrique notamment des masques, s’est fait demander par l’administration Trump de cesser d’en exporter au Canada et en Amérique latine.

Dans un communiqué publié vendredi, l’entreprise a fait part de cette demande de la Maison-Blanche.    

«Il y a des conséquences humanitaires importantes liées à cet arrêt d’approvisionnement pour les travailleurs de la santé au Canada et en Amérique latine, où nous sommes un fournisseur essentiel», a indiqué la compagnie.    

«En outre, la cessation de toute exportation de masques fabriqués aux États-Unis entraînerait probablement d’autres pays à riposter et à faire de même, comme certains l’ont déjà fait, a-t-on ajouté. Si cela devait se produire, le nombre net de masques mis à la disposition des États-Unis diminuerait. C’est le contraire de ce que nous et l’administration, au nom du peuple américain, recherchons», peut-on lire dans le communiqué.    

Par ailleurs l’entreprise a expliqué qu’elle fabriquait le maximum de masques possible, et qu’elle continuait à sécuriser des commandes pour les Américains.    

Appelé à commenter la situation lors de son point de presse quotidien, le premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré que «ce serait une erreur pour nos deux pays de limiter» l’accès à du matériel médical. Il a dit vouloir maintenir les échanges commerciaux et se disait confiant que la bonne relation entre les deux pays permettrait de partager des biens et services essentiels. 

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.