Les propos du Dr Lawrence Rosenberg au sujet de la COVID-19 font réagir

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, affirme qu’il aura une rencontre avec le PDG du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Lawrence Rosenberg, qui a récemment affirmé publiquement que la COVID-19 n’est pas plus dangereuse que la grippe saisonnière.

Questionné lors d’un point de presse mardi sur les déclarations du Dr Rosenberg, Christian Dubé a déclaré que de tels propos sont erronés.

Je pense que c’est complètement inapproprié dans le contexte dans lequel on vit en ce moment, a-t-il signalé.

Avec plus de 5000 morts dans la première vague, de comparer ça à une vilaine grippe, j’ai un très gros problème avec ça.Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Plan moyen du ministre Dubé, devant des drapeaux du Québec.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en conférence de presse, mardi.

PHOTO : RADIO-CANADA / SYLVAIN ROY ROUSSELLE

Le ministre a ajouté qu’il a demandé à avoir une discussion avec le Dr Rosenberg pour comprendre la teneur exacte de ses propos.

Dans une déclaration rendue publique mardi matin, le Dr Rosenberg a maintenu ses propos.

Selon son porte-parole, le médecin se base sur une étude de l’Université Stanford du Dr John Ioannidis, qui démontrerait que le taux de mortalité par rapport au taux d’infection est sensiblement le même pour l’influenza et la COVID-19.

Le porte-parole a toutefois tenu à souligner à Radio-Canada que, lors de l’entrevue donnée à CTV, le Dr Rosenberg n’a en aucune façon diminué la gravité de la pandémie.

Depuis le début, le Dr Rosenberg est un fervent défenseur des mesures sanitaires qui cherchent à réduire la transmission de la COVID-19 en l’absence d’un vaccin, a-t-il écrit dans un courriel.

Pour le microbiologiste et infectiologue à l’Hôpital juif de Montréal, Karl Weiss, la COVID-19 est une maladie beaucoup plus sévère que l’influenza.

C’est une maladie nouvelle qui a des caractéristiques particulières. Par exemple, le virus provoque des caillots dans le sang, et c’est aussi un virus qui est très inflammatoire, ce que l’influenza n’est pas. Ce n’est pas du tout les mêmes défis que l’influenza, c’est clair, a-t-il précisé à Radio-Canada.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.