Aucune femme n’accouchera seule au Québec, sauf à l’Hôpital général juif

« Il n’y a aucune intention du gouvernement d’étendre ces interdictions dans les autres hôpitaux. »

Les Québécoises qui doivent bientôt avoir un enfant pourront continuer à compter sur la présence d’un proche au moment de donner naissance.

C’est l’assurance que leur a donnée le premier ministre François Legault lors de sa conférence de presse quotidienne, lundi.

L’Hôpital général juif de Montréal est actuellement le seul au Québec à interdire tout accompagnateur au moment de l’accouchement.

Le premier ministre a souligné qu’il y avait plusieurs cas de COVID-19 dans cet établissement, ce qui justifiait des mesures plus strictes pour le personnel et les patients. Il y a des bonnes raisons pour mettre cette règle, a-t-il souligné, mais je veux être très clair : il n’y a aucune intention du gouvernement d’étendre ces interdictions dans les autres hôpitaux.

En ce qui a trait aux accouchements prévus à l’Hôpital général juif, M. Legault a précisé que le gouvernement faisait des vérifications pour voir s’il serait possible, pour les femmes qui le souhaitent, d’accoucher dans un autre centre hospitalier.

Des associations de sages-femmes, des syndicats de professionnels de la santé et des organismes militants demandaient au gouvernement québécois de prendre position contre les accouchements en solitaire dans les hôpitaux. Lundi, une pétition contre cette mesure avait déjà recueilli plus de 85 000 signataires sur Internet.

Par ailleurs, le Québec vient de franchir le cap des 100 victimes de la COVID-19. Le bilan présenté lundi comporte 27 nouveaux décès des suites de la maladie, ce qui porte le total à 121 morts.

Ce tour d’horizon fait aussi état de 8580 cas de COVID-19, de 533 personnes hospitalisées et de 164 malades aux soins intensifs.

Le premier ministre se réjouit néanmoins de voir que le total des hospitalisations n’a que peu grimpé depuis dimanche, avec seulement huit admissions supplémentaires.

C’est extraordinaire, a-t-il commenté. Si on était capable d’avoir ça pendant quelques jours, ça voudrait dire qu’on s’approcherait du sommet. Mais je ne veux pas spéculer.

Plus de 100 000 Québécois ont été testés jusqu’ici. Du lot, plus de 91 500 ont été déclaré négatifs, 2942 autres sont en attente de leurs résultats et 611 cas ont été guéris.

Des projections sur plusieurs mois devraient d’ailleurs être dévoilées lors de la conférence de presse de mardi.

Si le gouvernement redoutait une pénurie d’équipements de protection individuelle, il y a un peu moins d’une semaine, la situation s’est généralement améliorée au cours des derniers jours.

Pour le moment, le Québec compte des réserves de gants pour 14 jours, des masques N95 pour 13 jours, des masques chirurgicaux pour 10 jours et des blouses pour 6 jours.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.