Un excès de mortalité inquiétant et inattendu

Justin Trudeau nous a dit que s’il y avait pas 85 à 90 % de la population qui a sa 3ème dose, qui pourrait mettre des mesures restrictives? On va voir là tu sais, on sait ce que Trudeau a fait par le passé. Et Christian Dubé avec le gouvernement de la caq, nous a dit exactement la même chose. Il a dit qu’il serait pas gêné un de la qui est élu serait pas gêné de revenir en arrière et de remettre les mêmes dispositions. Donc on peut-on peut-on peut percevoir que même si vous avez un doute sur ça puis vous en voulez pas de 2ème ou de 3ème dose, Ben vous allez subir une pression énorme donc cette vidéo là prend tout son sens. Parce que, après l’avoir vu, vous allez peut-être résister un peu plus à cette à cette pression là, je sais qu’elle est énorme la pression, mais cette vidéo là va servir à peut-être cristalliser votre prise de position par rapport à la pertinence d’avoir une injection supplémentaire, donc on va parler d’excès de mortalité, comment on calcule ça l’excès de mortalité, bien un excès de mortalité, c’est intéressant parce que ça permet de mettre toutes les pays, toutes les provinces, tout le monde dans le même bateau, c’est pas compliqué.

On compte les morts, peu importe si, parce qu’on sait qu’aujourd’hui, si tu es vacciné depuis moins de 7 jours, t’es considéré par le gouvernement comme étant non vacciné, donc tu prends ton vaccin, tu décédés dans les 7 jours, ça va être une mort qui sera pas reliée au vaccin évidemment puisque tu es considéré comme non vacciné, alors ce qu’on fait c’est qu’on Ben. Les statisticiens, les compagnies d’assurance entre autres. On va en parler tout à l’heure. On compte tous les morts et puis on les comparé à une période de référence. Généralement c’est les 5 ans précédents. Donc c’est comme ça qu’on calcule ça, donc je disais que cette vidéo allait se. S’appuyer sur des statistiques officielles du gouvernement sur des médias mainstream et des études publiées pour la plupart dans des revues à comité de lecture. Mais le plus intéressant, c’est pour ça que j’aimerais que vous restiez avec moi jusqu’à la fin. La dernière partie de cette présentation là, je vais réviser avec vous les raisons pourquoi ça pourrait être attribué à la vaccination sans être de façon catégorique. Mais ces gens-là meurent. Y a bien une raison.

Donc, est-ce que là vaccination pourrait être en cause? On va éplucher de façon très succincte, là je vais tout mettre, les références, allez pouvoir l’aller plus loin si vous voulez, mais je vais rester simple pour vous compreniez même vous avez pas de background scientifique, j’essaye tu sais, moi j’ai une maîtrise, j’ai un baccalauréat en microbiologie, j’ai une maîtrise en biologie moléculaire, je suis habitué de jongler avec ces études là, je sais que c’est pas le cas pour tout le monde, j’ai souvent des commentaires en ce sens, donc dans cette vidéo là particulièrement celle-ci, je vais rester plus succincte, plus de base. Mais je vais quand même mettre les références pour vous permettre d’aller un petit peu plus loin si vous voulez approfondir les mécanismes que qui pourraient mener à cette à cette mortalité excessive la inexpliquée, on va mettre, entre guillemets si bien sûr OK d’entrée de jeu, ça m’avait interpellé. Y a 4 médecins du même hôpital qui sont morts dans la même semaine 2 jours après le lancement de la 4ème dose pour le personnel hospitalier, donc c’est 4 personnes. Relativement jeune et qui sont morts en même temps, toutes les personnes en bonne condition physique, à part un qui avait des qui avait une maladie long terme, mais les autres sont morts, les autres sont morts, certains en faisant rien, d’autres en faisant du sport et ce qui est inquiétant là-dedans, c’est que c’est tous du même hôpital et dans un laps de temps très court.

Ça peut être des coïncidences, hein, ça peut être des coïncidences, mais vous allez voir tantôt pourquoi je vous parle de ça le? Le site web de l’association canadienne médicale. Vous allez dans les avis de dècès, ils sont toutes là ils sont toutes là, vous pouvez aller les voir là, les compter par mois en général. Là en moyenne c’est environ. Environ 12 décès par mois la moyenne d’âge est supérieure en moyenne à l’espérance de vie, donc il y a des milliers d’hôpitaux au Canada, 12 par mois, divisé par, mettons un millier. Depuis, j’ai pas compté dans un milieu d’hôpital au Canada, ça fait pas beaucoup de médecins et là à l’intérieur d’une même semaine, il y en a 5 qui meurent dans le même donc ça attiré l’attention, puis c’est pas, c’est pas banal puisque il venait de d’injecter. Les employés de l’hôpital, évidemment. Ben l’hôpital nous dit qu’il n’y a pas matière à faire de lien entre la vaccination. Et, ces morts là mais plus près de chez nous, à Trois-Rivières, un cardiologue vient de mourir le docteur Karl Éric gagné car il gagne que je connaissais personnellement euh. Par mon travail précédent, je le visite régulièrement.

C’était devenu un ami, on a passé des week-ends ensemble à faire du plein air, et cetera. C’était un sportif, un athlète accompli, il était rendu, je pense, à 6 ou 7 éditions du grand défi Pierre lavoie. Il est mort il y a le week-end dernier, pas le passé, mais l’autre au défi du parc. Pierre lavoie a dit, Écoutez, je vois plein de monde autour de moi qui meurent du cœur et ce n’est pas normal écoutez. Quand les Éric gagné, c’est quand même une personne qui était en forme, un cardiologue. Donc si y avait, il est bien placé pour savoir s’il doit ou non faire du sport, alors lui dans sa condition, avec ses toutes ses connaissances, il a jugé qu’il pouvait faire du sport sans problème, ce qui a fait, et il en est mort alors c’est très inquiétant, ça pourrait être encore une coïncidence. En fait, on crie pas au scandale ici là, mais c’est juste une mort triste là qui est qui parce que tout le monde le connaissait. Et Pierre Lavoie de nous dire, C’est d’ailleurs pour apporter des réponses à ces disparitions inexplicables d’athlètes pourtant bien en forme autour de lui, qu’il travaille au lancement d’une étude. Non, ce qui est intéressant ici, c’est qu’il y a des Pierre lavoie nous dit qu’il y a des athlètes qui meurent autour de lui. Puis qui veut faire une étude pour essayer de comprendre pourquoi là, c’est pas l’Association des cardiologues qui font une étude, c’est pas le collège des médecins qui s’impliquent là. C’est pas un gouvernement, c’est un quidam, Pierre lavoie, qui est pas un scientifique, qui est un athlète qui a pas une formation scientifique, qui décide de faire une étude.

Voyez-vous pas là un problème sérieux? Les gens meurent autour de nous, de problèmes cardiaques. Et puis c’est Pierre lavoie qui veut conduire une étude. Déjà, ça devrait titiller un petit peu, mais le croustillant s’en vient rester avec moi. Alors là, ce qui est véhiculé dans les médias en gros. Un petit peu partout, c’est qu’oui, il y a reconnaissance d’un excès de mortalité. C’est pas un problème, mais c’est dû à des causes autres. On sait pas pourquoi ce sont des causes qui sont inconnues. Il y en a plus que d’habitude, mais on sait pas pourquoi. Puis généralement ça s’arrête là, on avance des trucs comme bien probablement parce qu’il y avait pour sa 3ème dose, c’est son carnet de vaccination était pas à jour le stress, le stress causé, des problèmes cardiaques et on nous a même dit qu’y avait des que ça pouvait être des changements climatiques. On nous a dit également, en fait, on nous a, on nous prépare à une nouvelle maladie qui atteint l’adulte, qui est le syndrome de mort subite chez l’adulte, alors en Alberta. Ici, Regardez bien ça. Les le top 10 des mortalités en Alberta, ça, c’est une, c’est un truc. Un média officiel, hein, qui est le site News City News? Ici, le Calgary, et on nous dit que la première cause de mortalité, ce sont des causes inconnues. 3362 avant ça les la première cause, c’était le mort, crise de syndrome Coronarien aigu, la Ischemic Heart désert, c’est comme un infarctus. Et c’était les cancers également, les cancers.

On les voit pas ici en Alberta, mais les au Canada. Les principales causes de mortalité avant la pandémie, c’était les crises Dakar et les cancers. Et antérieurement, ça, c’est les places sont interchangées, là c’est les causes inconnues. Le COVID tue. Peu importe comment on le calcule en Alberta, qui qu’on rentre dans les mortalités, COVID ou non, c’est la 3ème cause de mortalité. La première cause inconnue plus que le COVID, c’est ça qui est important et ça, c’est ça date du 27 juillet dernier. Alors ici, un média officiel, JB News, qui nous explique un petit peu ça, puis qui va d’une conclusion vraiment intéressante, écoutez bien ça c’est important là de je vais faire un petit résumé du vidéo mais c’est traduit, j’ai mis les sous-titres Google en français pour ce que ça donne. The Canadian province death nineteen. Ontario on dit sensiblement ce que je vous ai dit en Alberta, on a vu une augmentation fulgurante de mortalité, sans qu’on sache de quoi les gens meurent généralement anciennement quand que les gens mouraient. On voulait savoir de quoi les gens mourraient. On faisait une autopsie et on trouvait dans à peu près tous les cas de quoi les gens mouraient.

C’est assez simple, une crise cardiaque de savoir pourquoi tu meurs d’une crise cardiaque. Si c’est un infarctus, on est capable de trouver les caillots sanguins. On est capable de trouver la coagulation du sang dans des qui est resté coincé dans les artères coronaires, les fibrillations cardiaques, et cetera. Il y a des techniques en physiopathologie pour savoir de quoi les gens pour découvrir de quoi les gens meurent. Seven point. Quand New Life. Ce qu’il dit ici, c’est que vous voyez différentes couleurs dans le tableau qui représentent, si les pays où il y a des statistiques disponibles sur l’excès de mortalité, plus c’est rouge, plus l’excès de mortalité est élevé, plus c’est pâle, plus l’excès de mortalité est faible. Et la chef, ce qui s’en va faire ce présentateur de nouvelles là, c’est qu’il va faire le lien entre le taux de vaccination dans ces pays-là et là mortalité, l’excès de mortalité. Qui est affiché par les statistiques officielles des gouvernements.

On le rappellera jamais assez. Excess mortality of twenty Three point Nine percent mode Dead bodies nuzzo, europe, ça vaccination. Excess montant des. Is not causation. Ah alors ça, conclusion était, elle est intéressante, hein? Corrélation n’est pas une preuve de causalité. C’est la première étape avant de prouver un lien de cause à effet. Mais une corrélation n’est jamais une preuve. Et allons voir un petit peu plus loin, ça pourrait tu être juste une coïncidence? Encore une fois, restez avec moi, on approche un autre extrait vidéo ici du Portugal vous rappelez le présentateur G News nous disait que le Portugal était un pays était quand même particulièrement très vacciné. Un des plus vaccinés avec un des plus hauts taux d’excès de mortalité alors un autre présente un autre présentatrice ici, présentatrice de nouvelles, qui va venir nous expliquer ce qu’ils ont découvert chez des jeunes? Finalement, ce qui nous démontre, c’est un scandale chez les 14 25 ans, ce qui est très grave parce qu’en général, quand tu meurs de la COVID, la moyenne d’âge de la des morts COVID très près de l’espérance de 12 alentours de 83 ans. Donc quand tu meurs de la COVID à quatre-vingts ans, on enlève 3 années de vie, mais quand tu meurs à 25 ans. C’est près de 60 années de vie perdue. Donc c’est excessivement grave ce qui se passe présentement. Et on a verrouillé l’économie pour beaucoup moins que ça. Ok et là on tente.

Ou du moins au Canada, on n’entend pas parler de ça. On tente de d’essayer de passer ça sous le tapis. Faudrait pas nuire aux campagnes de vaccination puisque il y a un terrible virus qui peut te faire couler le nid d’animal à la gorge. Et il faut absolument tuer, anéantir ce virus là. Donc il faudrait pas nuire à la campagne de vaccination. J’ai l’impression que c’est ça. J’ai l’impression que c’est ça. Mais OK continuons continuons un peu plus loin, voici, voici ce qui retourne ici de cette présentatrice. De ce reportage là, qui a qui c’est qui a lieu au Portugal? Sondage préoccupant. Exemple surtout de jovin. Jimdo Smith, je mourirai cuisine touché, il succinte douchin touche 14 ovin singuon à gauche tout mais pas ça fait pire mich. Un mouton? Disparu inexplicablement, nouveau témoin. Antoine, Jérôme tout surpris au réveil poussin today. J’en ai voté à gauche t-il sous une autre, spécialement est très restrictif qu’ils sont abordables. 1014 qui m’a acheté un musée, partir Youtube, 2021 chemin qu? Une troupe tout et que variété JA CHU morte pour un instrumentarium ikeno. Moi, c’est tout ça, on conjoncture. C’est tout ça. Nous passons à gauche, tout mourir Collins et 5 autour de 14 âge, 25 waouh on record dire ce que je me dis que je résiste en certificat de Dieu avec tout le système sicko. Covid Nov. Clairement, next fâché? Tari noé dire. Nous, on voilà, je vais son, votre groupe italien qui explique ou tu contrôles de moralisation Portugal. Comptoir qui me reste une grande persant où j’ai ajouté une cinquantaine cuma, emmène tout le monde. Chômage, une tentative ou ce qui nous avait dit quoi twinstar Theron, Chimène mutisme. Alors je vais dire tout ce sont montés grappes sont pour que moi je gère le son effectivement tout le monde, tout Revenge par son jamais. Précisons de m’acheter un pu par un contrat, aller causer. De ce basic, combien de temps? Il me dit, il me semble de certificat, je dois vite et à travers des bases badges d’immobilisation et de Madrid, influente Newman iota. Tout au propre page de montain, procureur de travers journal, qui a ses finances, journal public mais informé de te voir comme ça, alors quand même assez incroyable il y a plusieurs choses à retenir dans ce court reportage. Là, c’est que les jeunes qui n’ont absolument rien à craindre d’un virus qui se sont fait vacciner meurent en masse au Portugal. Ça, c’était c’est des, c’est statistiquement démontré. Là, on sait que les jeunes n’ont rien à craindre de ce virus là. Pourtant d’une façon inexpliquée jamais vu dans l’histoire du pays meurt en masse.

Et l’autre chose à retenir, c’est que les causes de cette mortalité là pourraient être connues, mais ne sont pas encore rendues publiques où ne veulent pas les rendre publiques par le tribunal administratif. Est-ce que ça serait parce qu’il y a quelque chose à cacher? As-tu quelque chose de plus fort en haut qui est interdit au public de savoir de quoi ces jeunes le mort meurent, y a tu quelque chose de plus important? Il y a des jeunes qui meurent, c’est l’avenir du Portugal, c’est l’avenir de notre planète, les jeunes parce que si y a plus de jeunes. Où se qu’on s’en va?

Et là il meurt. Puis l’information ne trouve pas sa place, on n’a pas capable d’avoir de canaux pour faire transparaître les causes réelles de cette mortalité. Là, c’est ça qui est important. Ok, restez avec moi, on va encore un petit peu plus loin. Bon pour mettre la table, OK Le virus est-il plus mortel aujourd’hui qu’avant le début de la vaccination? Non, comme dans tous les cas, le virus tend à évoluer pour être plus contagieux et moins mortel. C’est le propre de l’évolution d’un virus. Il veut se propager, il veut pas tuer son autre, il veut le contaminer pour pouvoir se propager et c’est ce qu’on voit. Le, au micron est un parfait exemple de ça. Les statistiques nous révèlent que les gens meurent moins de la COVID, ça c’est indéniable. On le voit, les mortalités sont en chute. Pourtant, les statistiques nous révèlent que les gens meurent plus de toutes causes. Donc il y a une raison à ça, il y a une raison à ça et il faut la trouver. De quoi meurent ces gens-là. Bon Radio-Canada nous dit qu’il y a plus de morts en Alberta en 2022 que la même période en 2020 C’est effectivement le cas, mais ils vont nous dire un petit peu plus bas ici que c’est à cause du faible taux de la vaccination. Mais quand on réfléchit une seconde, là on meurt moins de la COVID, mais les gens meurent plus là vaccination est supposée de t’empêcher mourir de la COVID, donc le manque de vaccination ne peut pas être la cause. Les jeunes qui meurent, ce sont des gens qui n’ont pas à, ils ne vont pas à l’hôpital, ils ont pas de comorbidité.

C’est pas des gens qui sont à risque pour la COVID c’est pas des gens qui ont des hauts taux de cancer, des hauts taux de de maladies chroniques qui fait qu’ils sont plus susceptibles de mourir. C’est ces jeunes là qui meurent. Donc je veux dire, c’est quand même incroyable de la part de journalistes de ne pas être capable de comprendre quelque chose d’aussi simple comme ça, et je me demande, pourquoi donc ici, ça c’est une statistique de Hollywood in Data, vous pouvez voir ici en 2022 on le voit très bien, là je sais pas si. Fait que je me tasse un peu comme ça, on peut le voir ici, il y a des, la pandémie est finie, là, ça c’est des décès quotidiens. Données officielles ici, c’est le Canada, les États-Unis, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Inde donc, principaux pays. À peu près tous pareil, hein? En 2022 là, il y a presque plus de mort. 2020 ici des gros pics de mortalité. On le voit un petit peu moins ici, sauf que les gens ici là meurent plus que qui mourraient. Là c’est pas simple, c’est pas dur à comprendre, ça peut pas être parce que les gens sont pas assez vaccinés. C’est à un moment donné. C’est décourageant. Et ça, c’est des données australiennes, alors on peut voir ici, ça serait le fun d’avoir ces données là.

Au Québec, on a aussi une mortalité au Québec, une surmortalité, mais il est statistiques sont tellement bruts. Que c’est difficile, même les avoirs par tranche d’âge, donc si on peut voir en bleu ici c’est les infections, donc les infections sont en baisse. Les infections COVID sont en baisse ici, ça c’est la base de la mortalité. En moyenne les gens meurent comment? Ici en bleu, ici, c’est les écarts-types, donc la variation dans les 5 dernières années. Et aujourd’hui, malgré qu’il y a une baisse du niveau d’infection, baisse au niveau de mortalité évidemment t’as une augmentation de l’excès de mortalité ici les gens meurent plus malgré qu’il y a moins de virus donc c’est nécessairement autre chose qui tue ces gens-là, ça c’était des données australiennes donc… Allons un petit peu plus loin, encore plus convaincant celui-là. C’est OK Je vous présente une étude qui a été faite, je pense en Lausanne à Lausanne. Euh, les marchés chez les sportifs d’arrêt cardiaque? Soudain, Sudden cardiac Death in athlètes. Alors donc ça c’est une étude publiée en 2006 je crois, qui a été conduite sur 38 ans, donc de 2000 de 1966 à 2004 pense qu’il incluait l’année 2004 donc c’est sûr, 39 ans et ils ont regardé la mortalité chez les athlètes mortalité d’origine cardiaque. Qu’est ce que ça donne? Ben ça donne qu’en 39 ans ici, on a eu 1101 décès, ce qui est énorme, mais c’est sûr, 39 ans aujourd’hui chez ces mêmes athlètes là donc depuis le début de la vaccination, ici on le voit, t’as eu six cent soixante et treize morts six cent soixante et treize morts en quelques mois. Alors quand on répartit ça en termes de mois, OK Monthly average ici. Études de Lausanne nous montre que c’est en moyenne 2 points, 35 morts chez les athlètes à chaque mois sur 39 ans, ce qui donne 1104 morts. Lorsqu’on a vu la 1101 morts là qu’on a vu ici tantôt. Par contre, depuis le début de la vaccination, on passe de 2 points 35 jusqu’à 42 morts.

C’est pas des gens qui sont les athlètes, pas des gens qui sont stressés, vraiment par la vie, ils sont stressés par leur performance. Euh est-ce que c’est des gens que tout d’un coup ont eu des anomalies génétiques hein? Parce qu’ici dans l’étude de Lausanne, ils nous montraient que les gens qui mouraient souvent des anomalies génétiques ou encore consommaient des drogues à l’eau. Purina, des affaires de même qui pouvaient augmenter les problèmes cardiaques. Alors, est-ce que c’est ça qui peut augmenter soudainement là, à partir du moment où on vacciné les gens, les athlètes se sont mis à se droguer davantage. Peu probable peu probable, c’est certainement pas le stress, c’est certainement pas non plus parce que ces athlètes là ont pas été capables de se présenter à un rendez-vous pour une condition chronique qui mettent leur vie en danger. C’est des athlètes, donc il y a quelque chose qui tuent ces gens-là et ce qu’on ce qui semble se dégager et on va le voir tout à l’heure. Ce qu’il semble se dégager, ce sont des morts d’origine cardiaque. Le, les problèmes au niveau cardiaque et c’est important de le noter ça parce que la suite de la présentation, on va focusser un petit peu là-dessus. Avec des études OKOK Donc si on fait des moyennes annuelles, on a en moyenne sur l’étude de Lausanne 28 morts par année de chez les chez les athlètes depuis 2021 pas depuis 2008 mais en 2021 à 394 ici pour les 4 premiers mois de 2022 on a 279 janvier 2022 juste un mois 80 7 mars 2022 92 donc 3 à 4 fois plus que la moyenne annuelle avant qu’on commence la vaccination. Donc il y a quelque chose d’important ici. Qu’on ne doit pas ignorer. C’est en gros, là, dans l’étude, il calcule la, c’est 17, c’est une augmentation de depuis la vaccination de 17 fois où 1700 % d’augmentation des mortalités de la mortalité chez les athlètes, alors ça c’est une, c’est une comment je pourrais dire ça une mortalité excessive inexplicable par des les moyens qu’on essaie de nous faire croire dans les médias. Tu sais ici, vous pourrez aller voir sur goodscience.com.

C’est à chaque mois. Depuis le début de la vaccination jusque au mois d’août, aujourd’hui donc janvier 2021 ou 2024 Alors ici, en rouge, ce sont les morts et en bleu. Ici, ce sont les effondrements. Donc un athlète pendant une compétition s’effondre sur le terrain, mais il joue au soccer, il s’effondre. Ton as t’as 60 quand ça arrive, 60 % vont décéder et 40 % ici vont récupérer, vont récupérer avec des séquelles, des fraudeurs cardiaques ou autres ou autres. Dommage cardiaque qui en a qui en a? Alors c’est un site intéressant ici, en ce sens, qui qu’ils épluchent les News, les articles de journaux, et ils recensent, ils compilent la mortalité chez les athlètes, donc on est rendu depuis le début à 1350 arrêts, cardiaques d’arrêt cardiaque d’athlètes. Problème gaffe donc 1000 de 919 morts depuis l’injection de la COVID. Et là Ben vous pourrez tout lire ça le graphique que je vous ai présenté vient d’ici et vous les avez toutes suis là par exemple le premier, le dernier en date, c’est le 13 septembre. Indiana États-Unis mort. Vous avez de quoi il est mort et vous avez les articles d’actualité où ils en parlent? Ils sont toutes là toute la gang pourrez toutes les voir on pourrait les compter pour être sûr. Moi je l’ai pas fait, j’en ai lu quelques-uns, juste pour m’assurer que les que j’ai choisi au hasard, c’était crédible et écoutez y en AY en AY en a, ils sont tous là.

Où irez voir ça. Donc, encore une fois, comme je disais, bon, j’aurais peut-être dû mettre cette fille là un petit peu avant le Wall Street Journal nous dit oui il y a une augmentation de la mortalité non COVID qui frappe les assurances et là on embarqué dans la portion assurance parce que je dis les assurances, il y a bien une chose, c’est une, ce sont des capitalistes purs hein? Ces gens-là c’est des profits qui les intéressent et puis leurs profits sont en baisse et ils se demandent qu’est-ce qui se passe? Et ils ont commandé un groupe d’études pour et pour analyser et trouver ce qui se passait. Et ils ont pondu un rapport que je vais vous montrer succincte de façon succincte, parce que je veux pas aller dans le détail de la vidéo sera trop longue, mais le truc va être là, alors Regardez ce qui est marqué ici. Compagnie believe, OK Les compagnies pensent que si les gens meurent c’est parce qu’y a un manque ou un délai dans le traitement médicaux de leurs conditions, avec ce que je vous ai présenté, maintenant que vous allez que vous lisez des titres comme ça, Comment allez-vous réagir? C’est quand même profondément malhonnête que de dire des choses comme ça, n’est-ce pas? Donc, les compagnies d’assurance voient une augmentation de 40 % de la mortalité âgée chez les gens de 18 24 ans. Rester avec moi, on va aller voir le document, ça sera pas très long. Après un court extrait vidéo que je vais vous montrer la plus forte augmentation jamais enregistrée depuis que les compagnies tiennent des statiques, donc depuis très longtemps, une augmentation la plus forte jamais enregistrée. Vous allez le voir? Euh par exemple Davidson donc ça c’est le CO de la compagnie One American Dance One America a déclaré que l’augmentation des décès représente un nombre énorme, et ce ne sont pas les personnes âgées qui meurent, mais principalement les personnes en âge de travailler.

De 18 à 64 ans, qui sont les employés des entreprises qui ont des régimes d’assurance vie collective? Ce sont les jeunes qui meurent et ils ne meurent pas de la COVID, du moins la grande majorité. 40 % salon Your news ici. 40 % c’est l’équivalent de 3100 morts supplémentaires par jour aux États-Unis par jour pour la période qui est visée. C’est pas à chaque mois, hein, c’est des pieds de surmortalité comme ça, la moyenne et peut-être aux alentours de 20, 25 % mais c’est quand même une mortalité excessive extrêmement importante qui a un impact en termes d’années de vie bien plus importante qu’une mort COVID la prenez le temps de faire pause, prenez le temps de lire les sous-titres, de revenir en arrière. C’est très intéressant ce qu’il dit. Et significant increase in the number of deaths crossroads? Proximité four. Business the incrément that représente huge Numbers and it’s not elderly people we die primary working people sixty-four. We are the employées of companies that have groupe Life insurance pandemic. Et three segments et One in à two hundred just national. Ça date de mon asnan. Working people from the pandemic exact? Alors moi, ce que j’aimerais savoir pourquoi des reportages comme ça, basés là sur des données officielles de gens crédibles qui œuvrent dans l’économie capitaliste dans lequel on est immergé depuis des décennies?

Pourquoi nos médias ne nous parlent pas de ça qu’est-ce qui cause tous ces morts et nous le disent, C’est pas relié à la COVID, c’est autre chose, mais qu’est-ce que ça peut être? Personne ne veut parler de la vaccination si vous le faites-vous allez vous faire attaquer, on va vous tomber dessus comme la misère tombe sur le pauvre monde. Si vous devez lire entre les lignes quand vous écoutez des reportages comme ça, ils peuvent pas vous le dire, ils ne peuvent pas regarder ce qui se passe quand tu fais juste soulever un petit doute, Regardez ce qu’il y a pas. Ce qui s’est passé avec Patrick Provost, un spécialiste reconnu mondialement dans la RN Christ, il a perdu sa job, y a juste soulevé un doute sur la vaccination chez les enfants. Ce vidéo là que vous écoutez si je le mets sur Youtube, je perds ma chaîne. Alors des gens comme John Campbell, il y a des millions d’abonnés ne peuvent pas dire ces choses-là. Il faut que vous appreniez à lire entre les lignes, c’est impossible. De dire ces choses-là de façon ouverte parce qu’on n’a pas le droit d’attaquer le narratif officiel, vous devez avoir vos injections, point. À la ligne. Donc quelque chose, tous ces gens, ces jeunes gens en bonne santé, les gens qui risquent absolument rien d’une infection, COVID, c’était un c’est un scandale, c’est énorme, c’est mondial. C’est révélé d’une façon officielle par différentes compagnies, par des groupes crédibles que je vais vous présenter, donc rédigés par des actuaires, des mathématiciens ne peux pas appeler Nord que ça, eux autres. Ils sont basés sur les profits parce que les compagnies, les assurances, versent des indemnités, puis ils voient leurs profits chuter parce que les actuaires ne pouvaient pas prévoir cet excès de mortalité là. Donc les primes d’assurance qui que vous payez sont basées sur l’historique et là ils voient un Game changer, arriver puis demandé. Ils ont commandé un rapport, qu’est-ce qui peut causer ça donc, voici le rapport en question. Ok l’adresse elle est ici, OK c’est dans le ça va être dans le je le présente à l’écran là mais c’est dans les ça va être dans le lien descriptif du vidéo si vous allez lire au complet, c’est quand même assez intéressant, donc c’est 22. Vingt-et-un principaux assureurs vie aux États-Unis. Pic de mortalité de 40 % ou plus? Tandis que les vingt-et-un autres mois allaient d’un minimum de 5 % de mortalité à un maximum de 29 % dans ce rapport là, on nous dit que 13 % de toutes les demandes d’assurance vie collective avaient à voir avec la COVID-19 donc ça veut donc dire que 87 % des réclamations de mortalité de surmortalité Hein Tu prends 40 % Mettons, ça donne un nombre X 87 % de ce nombre X là était non relié à la COVID. Donc le rapport, c’est ici, c’est un rapport de 56 pages du groupe S What Research Institute.

Alors, comme je disais 21 22 21 groupes, c’est marqué là. Excess mortality expected to be bon. Il s’attend à ce qu’un excès de mortalité soit au-dessus de 15 % on parle vraiment d’un Spike de 40 % approximativement 13 % de toutes les mortalités sont reliés à la COVID, donc 87 qui ne le sont pas. Et puis là faut aller voir le tableau 5 point 7. Écoutez, c’est vraiment intéressant ce 5 point 5-5 point 7 est ici donc on peut voir la tranche d’âge ici 25 64 ans, cette tranche d’âge là ici l’excès de mortalité qui est qui est affiché donc. Ce sont des données qui sont officielles, on peut pas remettre ça en cause, les journalistes ont le devoir d’aller chercher ces rapports là et de faire un genre de reportage beaucoup mieux avec beaucoup plus de moyens que ce que j’étais en train de faire. Pour vous dire la vérité, parce que là, la pression sur la prochaine dose, elle va être vraiment forte. Et puis, vous devez être capable de faire. Des choix éclairés en fait, rester avec moi jusqu’à la fin. Là, on va aller un petit peu plus loin dans le terrier du lapin. Là, on y arrivé, ça sera pas très long.

Et vous savez, là, je pense que la table elle a été mise. On peut pas nier qu’il y a des morts non expliquées. On peut pas nier que c’est des jeunes. On peut pas nier que la mortalité de la COVID est en baisse, puis on peut pas nier que les gens meurent plus et on peut pas nier qu’ils nous disent que c’est des causes inconnues. On sait pas de quoi ces gens meurent là et on sait de façon certaine que c’est depuis qu’on a débuté la vaccination que l’augmentation de ces morts là surviennent, y a plein d’inconnus là-dedans. Pourquoi concentrer? Dans certains moments de l’année, est-ce que c’est toutes des troubles cardiaques? C’est quoi le délai entre l’administration de la dose et le décès? C’est toutes des questions qui doivent être répondues, qui ne sont pas répondues. Des questions qui ne sont pas posées par personne. Alors il faut avoir la réponse à ces questions-là Malheureusement, on l’a pas sauf qu’on peut faire un raisonnement logique. On peut essayer de mettre notre cerveau notre switch à on comme je dis comme j’aime dire. Puis de raisonner et d’essayer de comprendre ce qui se passe. Moi, je vais essayer de le faire avec un raisonnement logique, un raisonnement scientifique en utilisant des études qui sont publiées dans des revues, des revues crédibles et je sais que des fois les gens aiment pas trop ça les revues. Mais je vais rester simple et concis, mais je veux que vous restiez avec moi pour que c’est important de comprendre la raison qui pourrait expliquer pourquoi, depuis la vaccination, les gens meurent. Pourquoi la vaccination pourrait être en cause? Donc ça ici, c’est une nouvelle qui est qui est apparue, hein, c’est j’aurais pu choisir, c’est parce que j’ai pas pris le temps de d’en trouver, mais je veux dire TV à en a parlé de Radio-Canada en a parlé quand on a commencé en 2021 à vacciner la population en général, hein. Mars, avril, mai. On s’est aperçu que les gens faisaient des thromboses, donc à peu près 22 23 pays ont suspendu l’administration d’Astrazeneca parce qu’il faisait des thromboses.

Une thrombose, c’est un caillot sanguin. Est récent de le savoir OK et vaccin de façon. Comment peut causer des caillots sanguins? Même rester avec moi encore une fois. Les femmes concernées par des troubles menstruelles c’est quoi des troubles menstruelles ça à part avec le sang, la coagule, habilité du sang. Ok il y en a qui en avaient beaucoup, il y en a qui en avaient plus. Le vaccin interagit là-dedans? Aussi intéressant. Impact du vaccin sur le cycle menstruel mieux cerné, alors ça ici, des médias nous disent, oui. Le vaccin intervient sur le cycle menstruel, mais c’est pas si grave que ça, passer outre ça, aller faire injecter, mais ce que les médias ne vous disent pas, mais oui, mais c’est jamais arrivé. Dans n’importe quel autre d’accès qu’on a donné, qu’on ait des interactions aussi graves ou des perturbations au niveau de la qualité du sang. Alors, ce qui est intéressant, puis il y en a plein qui se sont penchés sur la question. Mais par quel mécanisme? Comment le vaccin, qu’est-ce qu’il y a dans le vaccin qui peut jouer avec le, avec la Coagule, habilité du sang parce qu’on sait qu’un syndrome coronarien aigu, un infarctus, c’est quoi c’est un caillot sanguin alors. Intéressant de le savoir pourquoi le fait d’avoir une Spike protéine circulant dans le corps pourrait te faire ayo sanguin? Alors c’est ça la question qu’il faut creuser un peu plus loin, y a tu des évidences scientifiques publier? Ce qui montre que là, Spike protéine peut jouer sur la coagulation sanguine. Vaccin d’Astrazeneca, lui, est à 18 codes, thrombose au pays. Ok ça, c’est ce qui est rapporté qu’il pourrait y en avoir plus qui sont pas rapportés. Est-ce que tu peux avoir un micro cayo pour avoir de symptômes? Pas le savoir. Est-ce que tu pourrais créer des problèmes qui jusque quand tu fais comme un athlète que tu pousses la machine au maximum, que le problème devient si grave que ton cœur, que ton coeur flanché?

Des questions intéressant. Ok ici, une étude publiée je vais pas aller trop loin comme je l’ai dit, je veux pas vous écœurer, mais ce qu’on sait c’est que le la protéine Spike du South of 2 s’attache aux plaquettes sanguines, les plaquettes sanguines. C’est exactement ce qu’ils font. Les caillots sanguins conclusion? Oups, je vais revenir ici en arrière. Conclusion, nos résultats ont révélé une nouvelle fonction du sens comme 2 sur l’activation plaquettaire par l’intermédiaire de la Spike au récepteur et Ice 2. Qu’est-ce qui fait le vaccin? Il produit une Spike qui est identique à 99,9 % à l’aspect du virus, et là ils nous disent que là Spike du virus cause une activation plaquettaire, on fait des caillots sanguins qui pourraient très bien expliquer pourquoi on a des problèmes de thrombose qu’on a et qui a été reconnu par la communauté médicale. Problème de menstruation chez un paquet de femmes? Donc ils nous disent carrément ici, l’activation induite par là Spike. L’aspect que le vaccin produit où l’aspect du virus peut participer à la formation de thrombus trobus, c’est un synonyme pour dire caillot et aux réponses inflammatoires chez les patients atteints de la COVID-19 une autre étude, la protéine Spike s un il y a 2 sous-unités dans la Spike la s un s’en est une des 2 du sous coffre 2 induit une fibrine la fibrine, c’est ce qui tient les plaquettes ensemble qui permet de faire le caillot résistantes à la fibrinolyse. Non seulement tu as une fibrine mais là on a des moyens dans notre corps pour dissoudre les caillots et lorsque c’est en train de dire c’est que cette protéine là est à la interagit de façon à ce que le caillou résiste à la. À sa dissolution, à la résorption du caillot, un caillou, Christie, t’es pogné avec le restant de tes jours alors que normalement, sans la Spike tu pourrais te débarrasser de ton caillou, donc ça pourrait tu expliquer les COVID long peut-être c’est une, c’est une explication donc implication pour la formation de micro cario. Ici, nous suggérons en partie la présence de la protéine Spike dans la circulation puisse contribuer à l’hyper coagulation des patients positifs à la COVID et puis causer l’affaiblissement substantiel de l’abysse. Quand même, alors ils nous le disent encore une fois, une autre étude, il y en a plein des études comme ça, il y en a plein. Ok oh yes oh hot. Ici une autre étude, la protéine Spike du scope 2, altère la fonction endothéliale endothéliale. Là c’est un vaisseau sanguin. Ok c’est un vaisseau sanguin qui est fait comme ça. Donc un vaisseau sanguin qui est fait comme ça, qui a 3 couches. Ok l’endothélium c’est la couche qui fait le contact avec le sang puis avec tout ce qu’il y a dans le sang. Ensuite tu as une couche musculaire puis tout ça, puis t’as une autre couche en périphérie qui vient ramasser tout ça qui va permettre une certaine flexibilité de tes vaisseaux sanguins. Ce qu’il nous dit ici, c’est que là, Spike. Du sens COV 2, hein. Je rappelle que la ville vaccinale est identique à la SCOP. 2 altère la fonction. Du des vaisseaux sanguins par l’intermédiaire de la régulation. Du récepteur et 2 quand.

En la protéine Spike se lié au récepteur East 2. On altère l’en la fonction endothéliale de nos vaisseaux sanguins. Voir un rapport sur. Mortalité cardiaque, vous pensez? L’étude est là si vous en voulez plus. Là j’en ai une trollée. Ils nous ont dit que le vaccin pouvait causer des péricardites et des myocardite, surtout chez les jeunes. Ils ont jamais dit par quel mécanisme. Jamais dit comment ça pouvait arriver Quand t’as un médicament qui touche le cœur. En général, il est tout de suite retiré du marché. Prends un médicament qui fait juste allonger le segment QT et le séminariste qui perturbé le rythme cardiaque. Juste un petit peu allonger le segment. Q, il est ce médicament là ne verra jamais le jour sera jamais testé chez des humains, ça va arrêter à l’étape de l’animal. Là on a quelque chose qui cause des péricardites et des myocardite. On a une augmentation de la mortalité chez ces gens-là, de problèmes de cœur. Et on continue de forcer l’injection là, à un moment donné, faut être sérieux. Donc allez voir ici là sur le la référence là c’est ce site de du gouvernement du Canada. Ils disent exactement les conséquences d’avoir une péricardite myocardite et ce qu’il faut faire.

Ce qui nous disent pas c’est que la péricardite de la Myocardite OK c’est le cœur où l’enveloppe du cœur qui est inflammée donc le cœur là quand il est au repos, il fait ça, il pompe le mais quand t’es un jeune puis t’es un athlète puis que tu fais du sport. Le débit cardiaque est de beaucoup augmenter donc l’amplitude du cœur augmente, il augmente comme ça pour pomper plus de sang. Mais quand on cœur est inflammé il est plus comme ça, il est comme ça quand l’enveloppe le péricarde est inflammé. Son cœur est comprimé. Donc quand tu demandes une action prolongée et importante de ton cœur, le cœur a juste plus de place pour bouger et c’est là que t’as un air et demi une fibrillation ventriculaire peut survenir. C’est comme ça que les gens pourraient mourir, alors là faut comprendre une chose, hein. Le vaccin a été approuvé en urgence sans que les phases cliniques aient été complétées. Normalement, ce genre de choses là donc y existe. Aucune étude publiée disponible pour le public en tous les cas. De l’impact à long terme de l’aspic vaccinal sur le système sanguin le système RS qu’on appelle. Et je vais revenir plus tard, il n’y a aucune étude là-dessus. Quand on dit que c’est un vaccin expérimental, vous en avez maintenant la preuve. Il y a personne qui peut vous dire avec certitude aujourd’hui, pour chaque individu là à peu près combien de Spike est produite. Leur prévalence dans les tissus, donc dans quel tissu la Spike se concentré, c’est quoi leur durée dans le temps? Combien de Spike va être produite dans le sang? Combien de temps? Quelle est la fonction biologique de la Spike? Quelle proportion s’attache aux récepteurs et 2 pour endommager les vaisseaux sanguins, créer des caillots où créer une inflammation du cœur, biocare. Péricardite, qui est reconnu? Hein, qui est reconnu par santé Canada par tous les gouvernements? Donc on le sait pas, on le sait pas.

Autrement dit, on sait rien de cette protéine la spip, puis des de ces effets une fois qu’elle est produite dans le corps, elle est là, on sait pas combien de temps on sait pas en quelle quantité on sait pas ce que ça fait. C’est ce qu’on appelle un vaccin. Alors ici, c’est un autre étude, une étude qui est critiquée de façon tellement malhabile et imbécile par les détracteurs. Il y a une étude qui démontre que l’augmentation de 25 % des appels d’urgence pour arrêt cardiaque ou des infarctus suit suite à la vaccination. Et là, les gens qui critiquent l’étude dit Bah Ouais, parce qu’au téléphone tu peux pas savoir si c’est une myocardite, une péricardite ou un infarctus donc l’étude est pas bonne. N’empêche qu’il y a quelqu’un chez eux qui suite à la vaccination a appelé à au 9 un pour se plaindre d’un malaise cardiaque. Peu importe, c’est myocardique péricardique un infarctus, un arythmie ou arriver t’as une augmentation des appels de 25 % suite à la vaccination alors l’étude est là, c’est publiée dans nature en plus alors il y en a qui jurent que par des. Les revues à fort impact comme nature, donc c’est une étude correctionnelle entre le trouble cardiaque, malaise cardiaque, douleur cardiaque, où ce que tu voudras et là vaccination. Bon si vous savez, tu sais, tous les spécialistes ne sont pas corrompus hein, y en a plein de gens qui, de spécialistes qui savent ça, mais ils peuvent pas parler, ils peuvent pas parler parce qu’ils sont muselés, y a les débats ne sont pas organisés, tout est fait pour que vous ne sachiez pas ce qui se passe avec ce vaccin là, mais c’est pas tout le monde y en a comme Nicolas Delorme, comme Patrick Provost de l’université Laval, qui est qui ont perdu leur travail. Il y en a un qui s’appelle Jean-Marc Sabatier. Un que j’aime beaucoup, c’est un biologiste moléculaire, il est directeur scientifique du CNRS à Marseille.

Une personne hautement crédible pro vaccin, mais qui amène des points importants. Ok c’est sûr que c’est une entrevue de 30 minutes. Je vais certainement pas vous la présenter ici, mais le lien est là. Moi je vous conseille vivement le lien va être aussi dans la dans le descriptif de la vidéo, d’aller cliquer là-dessus et d’écouter ce qu’il a à dire. Ok c’est réservé aux plus scientifiques aux plus curieux d’entre vous mais vous allez certainement apprendre énormément de choses avec ce que ce biologiste moléculaire là à nous dire dans ce que vous voyez ici, c’est le récepteur et S 2 qui est un peu la serrure qu’on a qui permet d’entrer dans la maison, nos cellules et ici, c’est la Spike protéine. Qui est la clé qui une fois, qui est, qui touche à la serrure, qui s’imbrique dans la serrure, permet de de le virus permet d’entrer dans la cellule et de l’infecter. Quand tu vaccinés t’as pas le virus mais que t’as que là Spike. Et là Spike, elle peut se lier ce que docteur Sabatier nous dit et rester lier au récepteur et 2. Mais le récepteur is 2, lui il est pas là pour faire rentrer des virus dans la cellule, il y a une fonction, le récepteur est 2, ça fonction c’est de dégrader une molécule qui est toxique en une molécule qui est bénéfique. Quand t’as une Spike? Peu importe d’où elles viennent, du virus ou du ou du vaccin, elle bloqué le récepteur liste 2 et l’empêche de faire sa fonction. Alors, un petit coup restait, je pense une ou 2 minutes de du docteur Sabatier sur ce qu’il pense de tout ça. Ben tout d’abord, je suis directeur de recherche au CNRS hein, je m’exprime en mon nom propre, je travaille à l’institut de Neuro Physiopathologie et à Marseille et disons que je travaille sur le coronavirus. Je suis notamment rédacteur en chef de la revue Corona virus, qui a apparu donc début 2020 juste dire par rapport à la protéine vaccinale, que les problèmes qu’on voit avec les vaccins actuels hein bon, je parle pas bien sûr des adjuvants hein, qu’on c’est bon. Parfois on sait pas trop ce qu’il y a dedans. Bon on parle d’oxyde de graphène, et cetera, donc je parle pas de la toxicité potentielle de certains. Liban, comme le pain politicienne, Nicole et cetera. Je parle juste de la protéine Spike. Cette protéine Spike, son problème, c’est qu’il y a une certaine proportion de protéines qui est capable de reconnaître le récepteur O 2 et donc elle est capable de déclencher la réponse physiologique, la même réponse que le virus, et il est là le problème, c’est à dire que dans les vaccins à venir, il faut impérativement que la protéine vaccinale, la Spike en tout cas, ne soit pas capable de reconnaître son récepteur, c’est à dire qu’il faut qu’elle soit suffisamment modifiée.

Qu’elle ne reconnaisse pas son récepteur et évidemment, qu’elle soit capable de générer une réponse immunitaire. Neutralisante, hein? Parce que là cette protéine Spike celle qui a actualisé, qui est utilisée actuellement dans les vaccins, c’est une protéine, Spike qui est modifiée. Ce qu’on fait, les personnes qui ont développé cette protéine, Spike vaccinale, c’est qu’ils ont modifié 2 résidus. Vous avez la conformation de votre protéine Spike, qui existe sous plusieurs États sous plusieurs formes, c’est-à-dire avec plusieurs orientations spatiales. Et ce qui fait que ça multiplie les probabilités pour que vous ayez différentes formes de protéines et ce qui se passe très probablement. Ce que cette protéine Spike seule est capable de se fixer aux récepteurs CA 2 soit sous forme monométrique soit sous forme primaire, c’est à dire sous forme de spécule et qu’elle suractivé qu’elle suractivé atteint à air, donc indirectement, en se fixant sur le récepteur e c à deux. Donc ça c’est clair que qu’il est capable de le faire. Alors je dis pas que ce sont toutes les molécules c’est pareil, hein. C’est peut-être une sur 100000 une sur 1000000 mais en tout cas y a quand même une activation, y a quand même une fixation sur le récepteur au CO 2 et une activation de d’Attin R et donc il est complètement indispensable en fait que cette protéine Spike soit modifiée justement pour qu’elle ne soit pas capable de reconnaître le site à CE 2. Lorsqu’il nous dit, docteur Sabatier, c’est que la protéine Spike est problématique. Mais les manufacturiers, ils ont modifié la protéine Spike pour diminuer ça, alors ils ont rajouté 2 pralines, 2 pôles qui sont à la jonction des sous unités un et 2 pour la figer dans une conformation qui n’est pas supposée se lier au récepteur à CE 2. C’est ça qui nous dit, sauf qu’il nous dit force est de constater que ça ne fonctionne pas bien, mais on sait pas dans quelle proportion, puis on sait pas si c’est la même chose pour tout le monde, alors moi ce que je trouve intéressant dans ce qu’il dit, c’est, ça pourrait peut-être expliquer pourquoi il y en a qui en ont pas de problème. Il y en a d’autres qui ont des problèmes, c’est qu’on est pas toutes faites pareil. Nos récepteurs y a 2 ne sont pas toutes exactement pareils, alors est-ce que c’est possible que la protéine Spike vaccinale qui est produite, qui va dans la circulation systémique en quantité qu’on connaît pas, puisse pour certains individus? Dans une plus grande proportion? Bloquer le récepteur et 2EC à 2?

Est-ce que c’est possible ça que pour d’autres individus, c’est à dire qu’il y a aucune protéine Spike vaccinale qui puisse bloquer le récepteur a 2 qui fait que les gens ont pas d’effet, pas de problème, ça se peut, tu ça alors quand on dit que ça prend 10 à 15 ans pour produire un vaccin pour être sûr de tout ça, c’est parce que ça prend du temps pour faire ses études là on a fait ça dans l’urgence et là on voit les problèmes arriver. Puis on dirait qu’ils sont capables de faire le mea culpa, mais je le comprends, parce que la vérité va sortir, la vérité ne peut pas faire autrement que de sortir et il va y avoir une perte de confiance. Dans la population pour à peu près toutes nos institutions. Parce qu’ils ont camouflé un problème extrêmement grave, beaucoup plus grave que là pandémie elle-même. Tu sais, Sabatier s’en est un, j’ai parlé du docteur Delorme, j’ai parlé du docteur Provost. On pourrait parler d’un paquet de médecins, de scientifiques qui se sont mis sur le Frontline. Il y en a des milliers, il y en a des milliers, on les connaît pas, Ben vous les connaissez probablement pas tous parce qu’ils n’ont pas le, on leur donne pas le crachoir. Mais une chose est certaine, c’est qu’il y a des gens qui voient ce qui se passe puis qui sont pas d’accord. Et qui nous le font savoir de la façon dont ils le peuvent. Le problème, c’est que vous ne le savez pas.

Par exemple, la prochaine diapositive que j’ai ici, c’est une désertion massive de scientifiques et je vois que j’ai pas mis de s scientifique, écoutez, j’ai fait ça vite. Là j’ai pas corrigé mes fautes, vous m’excuserez, j’aurais dû prendre le temps de corriger mes fautes, ça a l’air plus professionnel. Je vois que j’ai pas mis de s à scientifique, je le corrige pas. En tout cas, ce qui est important c’est le message que j’ai à dire et non les fautes que j’ai faites. Je sais que j’en ai fait beaucoup. Donc ce que je veux dire? Désertion massive de scientifiques au NH et au CDC parce qu’ils sont gênés par la mauvaise science. Alors est-ce que c’est une, est-ce que c’est une information gratuite? Est-ce que c’est quelque chose qui est lancé en l’air? Non c’est vrai, le NADH et le CDC serait confronté à des pénuries de personnel. Parce que leur morale serait trop bas, il ferait fuir le personnel. Tu sais, écoute, c’est des postes de haut niveau-là c’est des gens hyper spécialisés, c’est la crème de la crème des scientifiques, et là, il quitte, il démissionne en Syrie des 2 principales institutions de santé aux États-Unis. Celles qui nous disent comment on doit se comporter. Même assez incroyable, hein?

Le Canada se fie sur ce que le NH et le CDC disent et font pour mettre en place leur politique de santé. Et lorsqu’on nous dit. Le Daily Mail qui le dit Les experts de la santé quittent le NH et les CDC en masse parce qu’ils sont gênés par la mauvaise science. Ont pris la vaccination des enfants de moins de 5 ans pour rendre leur conseil acceptable à la Maison Blanche, affirme les médecins. Vous verrez la chercher la nouvelle, la, le taper, le titre, Vous allez le trouver, sinon le lien va être dans le descriptif de la vidéo. Non, normalement, c’est quand même assez important. En avez-vous entendu parler de cette nouvelle là? Mais non. Alors ici je vois pas assez vite là-dessus, là le lien, la référence est là, ce qu’on voit, c’est que là Spike, encore une fois, cause directement la Spike vaccinale, la Spike du coronavirus sont identiques à 99 point 9 % 2 problèmes de différence causent une inflammation cardiaque parce qu’il active le système naturel inné via les récepteurs. Toll R Med Cram a fait un excellent vidéo là-dessus, d’ailleurs que vous pourrez aller écouter, pas causé, y a pas d’y a pas de preuve que là vaccination cause des problèmes cardiaques. Donc juste des suspicions mes amis. Sauf que cette étude là OK qui est publiée dans circulation donc c’est le principal, le journal un de la plus haut impact pour les cardiologues ont eux ce qu’ils faisaient, c’est qu’ils suivaient des centaines de patients 560 et 6 si je crois. Qui suivaient les marqueurs d’inflammation du cœur qui permettaient de prédire les infarctus et donc il les suivait. Il y en avait 566 avant. La pandémie survient la pandémie. Et puis, au moment de la vaccination, ils ont trouvé qu’y avait une augmentation importante et surtout significative, des marqueurs d’inflammation de souffrance cardiaque qui faisaient plus que doubler le risque de faire un infarctus. De faire un caillot, d’avoir un problème coronarien aigu, OK qui peut qui peut occasionner la mort suivant la vaccination? Plus de 2 point 5 fois. Okya pas de groupe contrôle là-dedans, c’était pas, c’est pas une étude prospective. C’est rétrospectif. Ils ont noté ça. Alors eux, ils avaient pas comme mandat de vérifier l’effet du vaccin, ils auront juste, ils ont juste continué leur protocole comme ils faisaient, puis ils se sont aperçus que suivant la vaccination, les gens avaient des marqueurs élevés très élevés. C’était inquiétant et ça changeait leur comment je pourrais leur chance de mourir ou de faire un infarctus du myocarde, ça augmentait de 2 point 5 fois à 5 ans.

Quand même très intéressant. Écoutez y en a des tonnes et des tonnes, j’arrête là mais juste pour vous dire que des études scientifiques qui prouvent qui démontrent ce que je viens de vous démontrer. Là, vous pourrez pas m’accuser de faire du Cherry picking. Là, j’ai plus de 1000 références qui vont dans ce sens-là j’en ai 1011 Ici. La thrombose veineuse cérébrale la gamme on prend un au hasard, tombe aussitôt thrombopénie thrombose, induite par le vaccin, un rare cœur mais grave, un tiret. L’horreur, on va prendre une autre relation temporelle entre la 2ème dose de vaccin. Écoutez, c’est toutes des études publiées ça. J’en ai et on va aller en bas comme ça. On a 1011 références comme ça. Mais vous savez, les ils nous ont dit, prenez le vaccin, ça reste dans le bras, ça va pas dans la circulation parce que vous savez que pour que les pour que les marqueurs inflammatoires du muscle cardiaque ou à mesurables de façon significative comme l’étude l’a démontré? Ok que le vaccin, sorte du muscle Deltoïde puis qui aille dans la circulation systémique y a t-il des évidences de tout ça y a tu quelque chose qui démontre que le vaccin sort du bras alors une étude ici la RN messager du vaccin, peut être détectée dans le sang au moins 15 jours après la vaccination. Dans cette étude, nous avons utilisé la technique du PCR Oups un instant. On a utilisé la technique du PCR quantitatif ici QCR pour QPCRPCR quantitatif, poursuivre l’a RN messager circulant dans le sang. Pas se poser d’aller dans le sang, mais les nanoparticules qui nous injectent les nanoparticules, c’est 10 à la moyenne, 9 MÈTRES. C’est excessivement petit et ça l’a été désigné justement pour rentrer à l’intérieur d’une cellule cancéreuse pour être capable de délivrer un médicament, donc on pouvait pas de bien se douter que ça allait sortir du muscle puis se rendre dans la circulation sanguine, donc différents moments. Après la vaccination, vaccins RN messager dans une petite cohorte de personnes en bonne santé, nous avons constaté que l’a RN messager du vaccin. Persiste dans la circulation systémique, donc dans tout le corps pendant au moins 2 semaines. Ça veut dire que c’est pas juste les cellules musculaires du Deltoïde qui vont produire la protéine Spike, mais tous les cellules du corps humain sont susceptibles de. Si on se rapporte dans le temps-là rappelez-vous là, on vous a dit que le virus était issu d’une chauve-souris ou d’un pangolin, ou même d’un serpent qu’on nous a dit que c’était une zonos.

On vous a également dit que les masses les masques ne servaient à rien, que les masques ne seront jamais portés en à l’extérieur qui seront jamais rendus obligatoires. On nous a dit qu’il y aura jamais de passe vaccinale, que le vaccin sera jamais obligatoire. On vous a dit que le vaccin restait dans l’épaule, on vous a dit que là, Spike était rapidement détruite. Il fallait pas s’inquiéter. On vous a dit que là vaccination, vous protéger de l’infection après 2 doses à 96 % on vous a tout dit ça là? Puis on vous a dit aussi que le vaccin était parfaitement étudié et sécuritaire. Et maintenant, vous le savez, on vous a menti. On vous a menti puis aujourd’hui. Ce sont les jeunes qui appellent prix fort, malheureusement, on a extorqué votre consentement avec des mensonges pour vous forcer. Apprendre une injection qui, si vous saviez si vous aviez eu la vérité, si vous saviez ce que vous n’auriez certainement pas. Les faits sont là, la science a parlé, les statistiques demandent pas. Tout est là pour vous faire allumer. Aujourd’hui, vous connaissez ça, vous connaissez même les mécanismes potentiellement impliqués, y en a d’autres que j’ai pas parlé, ils sont un petit peu plus compliqués les études et je pourrais vous les montrer aussi, qui ont été vulgarisées par Minecraft ou par Doctor Bean. Mais bon. Donc là corrélation est là causalité. Vous l’aurez jamais de façon officielle, ils vont jamais arriver pour vous dire écoutez. Les médias vont pas faire leur mea culpa, ils vont étirer la sauce jusqu’au bout, donc c’est important que vous fassiez. C’est plate à dire mais vous fassiez vos propres recherches. J’ai débroussaillé le terrain mais vous avez le devoir pour votre santé, puis celle des gens que vous aimez de faire écouter ce vidéo là puis de faire vos recherches pour vous assurer que vous connaissez que vous savez ce que vous mettez dans votre officiellement. On sait pas exactement ce qui cause la mortalité. On ne sait pas, mais on sait qu’il y a eu une mortalité depuis le début de la vaccination. C’est que cet excès de mortalité là n’est pas causée par le la COVID. Elle est corrélée avec le début des injections. On sait que les pays les plus vaccinés sont ceux qui affichent le plus haut taux de décès et de mortalité de décès, d’excès de mortalité excusez-moi. Les démontrer, les études le disent, c’est pas moi qui a inventé ça là. La Spike est toxique pour le système Rénine-Angiotensine-Aldostérone et le vaccin produit une Spike identique à 99 avec du virus? Donc vous injectez une dans votre sang?

On sait pas quelle quantité est produite ni la persistance de la Spike dans l’organisme. L’effet attendu d’une sur stimulation du système RAAS et le système reine d’Angleterre par là Spike est observé. Allez écouter la vidéo du docteur Sabatier super super intéressant. Donc quand tu surstimuler le système RS t’as une surmortalité significative qui est attendue. C’est exactement ce qu’on voit. Diminution des naissances. Écoutez, le vidéo était beaucoup trop long, j’ai enlevé toutes les slides qui parlaient de l’impact. On peut noter la même chose que je vous ai parlé là on note la même affaire sur la diminution des naissances, y a une corrélation entre la vaccination, la baisse de la natalité, exactement de la même façon avec. La mortalité? Ont des faits. Écoute, c’est la vidéo est trop longue en fait peut-être une autre, mais pour le pour le moment, l’important c’est que vous partagez cette vidéo là avec des gens qui pourraient être enclins à aller chercher un autre dose à toutes les fois qu’on en rajoute une, on augmente nos chances. Arrêtez ça maintenant, vous êtes plus à risque. Le virus n’est plus dangereux, vous allez avoir une meilleure immunité avec une vraie infection qu’avec une seule protéine Spike. En tous les cas, je veux terminer cette vidéo là en vous disant que si vous voulez en discuter, pour ceux qui me connaissent, moi ce vidéo là, j’envoie ça à tous mes amis, mon téléphone, vous le connaissez. Appelez-moi, puis ça va me faire plaisir de jaser de tout ça. Vraiment, sincèrement, téléphonez moi. On va en jaser, je suis prêt à passer les heures qu’il faudra pour discuter de tout ça. Pour ce qui est des autres, partager la vidéo, c’est ce qu’il y a de plus important à mon avis que j’ai fait depuis le début puisque là on pourra pas m’accuser d’être complotiste ou quoi que ce soit, je veux dire des sources officielles. Y a interminable. Je veux vous laisser. Dernier petit extrait vidéo. Et à mon avis, peut expliquer bien des choses. J’aimerais bien que vous posiez la question, OK passer. Et puis, depuis la dernière décennie, oui, Mario Dumont, la même qui a demandé aux gens de bloquer leur de bloquer de leur vie, hein?

Ceux qui pensaient pas comme eux. Tout le monde connaît des gens qui ne veulent plus voir à cause qui sont pas vaccinés, hein, qui ont été un peu renier de leur famille, qui ne veulent qui, leur les appellent plus leur parlent, plus tout le monde connaît de ces gens-là. Mario Dumont était un des instigateurs que ça. Il y a même dit, on devrait toutes les pestiférés, les envoyer à Gagnon ville, hein, pour le les nos amis français qui nous écoutent. Gagné en ville c’est une ville minière qui n’existe plus, qui a plus d’infrastructures là-bas. Il voulait tout nous prendre et nous envoyer là-bas. Alors en écoutant cette dernière petite extrait vidéo la demandez-vous si la main-mise des Big tech à augmenter durant la dernière décennie, qu’est-ce que c’est qu’est-ce qui a bien pu se passer? Je vous laisse là-dessus. Merci beaucoup pour les gouvernements du monde, des milliards de revenus pour les compagnies pharmaceutiques au moment où les pays, un peu partout dans le monde sont pris avec des surplus de doses, le Parlement européen prend le taureau par les cornes et s’attaque directement à l’Organisation mondiale de la santé. Se demandant, est-ce que l’Organisation mondiale de la santé aurait pas eu dans certaines de ces organisations des influences, des infiltrations de l’industrie pharmaceutique? Je vous lis un extrait du texte de la résolution adoptée au Parlement européen par le comité de la santé du Parlement européen afin de promouvoir leurs médicaments et vaccins brevetés contre la grippe. Les compagnies pharmaceutiques ont influencé les scientifiques et les organismes officiels responsables des normes de santé publique afin d’alarmer les gouvernements. Du monde entier et on parle aussi un peu plus loin là de d’une fausse pandémie, donc au Parlement européen. Le langage est clair, le langage, il est dur.

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.