COVID-19: le manque de personnel, le «grand défi» du réseau de la santé | JDQ

Après avoir rencontré les PDG des CIUSSS et des CISSS de la région de Montréal, le premier ministre François Legault convient que le plus grand défi pour le réseau de la santé demeure la pénurie actuelle de main-d’œuvre.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

«Le grand défi qu’on a, c’est le personnel. C’est d’attirer plus de préposés, d’infirmières, de travailleurs dans le réseau de la santé, en particulier dans les CHSLD», a reconnu le premier ministre, qui faisait le point sur la situation de la COVID-19 au Québec depuis la zone rouge de Montréal pour une deuxième journée consécutive. 

Si une augmentation du salaire des travailleurs est déjà dans les plans du gouvernement et peut attirer davantage de main-d’œuvre, François Legault est d’avis que la société doit «valoriser» ces emplois. 

Il a d’ailleurs appelé les jeunes et les nouveaux chômeurs à considérer une carrière dans le réseau de la santé. 

«Dans la vie, c’est important que ce qu’on fait, ce soit valorisant. Il me semble qu’aller s’occuper d’autres personnes, plus vulnérables, plus âgées, plus malades, il me semble que c’est valorisant», a encouragé le premier ministre. 

Vers une nouvelle réforme

Comme il l’avait déjà laissé entendre par le passé, François Legault a de nouveau mis sur la table la possibilité de nationaliser tous les CHSLD de la province. 

«J’ai entendu plusieurs PDG dire que oui, ce sont des milieux de vie, mais ce sont aussi des milieux de soins aussi importants que les hôpitaux. Nos hôpitaux sont publics. Je pense qu’il faut sérieusement se poser la question si nos CHSLD devraient tous être publics», a-t-il déclaré. 

En raison de compressions budgétaires, certains CHSLD se sont retrouvés sans capitaine à bord en pleine tempête de la COVID-19. 

«C’est important qu’il y ait un patron ou une patronne par établissement, a insisté François Legault en point de presse. Je ne peux pas imaginer qu’une personne soit responsable de plusieurs établissements.» 

Plusieurs postes en prévention des infections ont également écopé des restrictions budgétaires, ce qui a pu contribuer à la situation actuelle dans les CHSLD, a laissé entendre le premier ministre. 

«Quand il n’y a pas de pandémie et qu’on est obligé de mettre en place certaines restrictions budgétaires, c’est tentant de [couper les postes] en prévention des infections. On se rend compte que ces postes-là sont importants.» 

François Legault a également profité de son point de presse pour annoncer que Québec donnera un million de masques à Montréal et 6 millions $ aux sociétés de transports de la CMM pour qu’ils en distribuent gratuitement. 

À VOIR AUSSI 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

This content was originally published here.

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.