«Convoi de la liberté»: un manifestant relâché avec un simple avertissement

Plusieurs personnes sont arrêtées et relâchées avec un simple avertissement de ne pas retourner à la manifestation.

C’est le cas d’ailleurs de Samuel qui a accepté de raconter son périple dans les dernières heures à TVA Nouvelles.

«Nous avons fait une chaîne humaine d’individus devant la police et c’était pacifique, il n’y avait pas de violence. À chaque fois qu’ils avançaient, on reculait. J’étais sur la rue Wellington et après un moment on était rendu sur une petite rue et au lieu de nous pousser, ils m’ont carrément tiré et ils m’ont mis les menottes», dit-il.

Après avoir été arrêté à 14h, Samuel a été relâché vers 18h30.

«Le plus long, c’est d’attendre en file, ils ne sont vraiment pas bien organisés. Après, il te met dans le camion et te pose des questions et te fouille pour vérifier qu’il n’y a pas de trucs sur toi», raconte le manifestant.

Après tout ce processus, les policiers ont décidé de le relâcher sans accusation. Il doit simplement ne pas retourner dans la manifestation.

Selon lui, 99% des gens qui sont à la manifestation sont ici pour les bonnes raisons et ne causent pas de violence.

«Je suis ici depuis trois semaines, j’ai nettoyé les rues, j’ai mis du sel pour les policiers, j’ai nourri des sans-abri, j’ai nourri des camionneurs… Ce n’est pas extrémiste ni violent», mentionne-t-il. 

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.