Les assurances-vie ne couvriront plus les décès par Covid-19

Ainsi, en France, il y avait un homme d’affaires âgé et riche qui a contracté une assurance-vie pour des millions de dollars. Il a reçu le vaccin COVID et il est mort. Ainsi, la compagnie d’assurance-vie ne paie pas parce qu’elle a décidé que le vaccin secret est une expérience médicale et que la mort d’une expérience médicale n’est pas une entité couverte. De plus, même le juge dit que les effets secondaires du vaccin sont bien connus. Ils ont été rendus publics.

Il est absolument impossible que ce monsieur n’ait pas connu les effets secondaires. Il a volontairement choisi de se faire vacciner et il en est décédé. Et parce que c’était un choix, ils appellent ça un suicide. Pouvez-vous répéter la partie de ce truc où vous avez tout dit sur les choses et les suicides, ainsi que les décès dus à des médicaments expérimentaux, ne sont pas couverts par l’assurance-vie ? Alors je sais ce que tu penses.

Oh, c’est arrivé en France. Cela n’arriverait jamais aux États-Unis. Eh bien, je suis désolé de vous le dire, mais l’American Life Insurance Council a également déclaré que les polices d’assurance-vie peuvent refuser le paiement si vous décédez du vaccin COVID-19 parce qu’il s’agit de médicaments expérimentaux. Voilà. C’est quelque chose que nous pensions pouvoir arriver.

Nous le voyons arriver. Vous voudrez peut-être vérifier votre politique.

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.