La PPO enquête sur des agents qui pourraient avoir financé le «convoi de la liberté»

Deux corps de police de l’Ontario ont informé leurs unités des normes professionnelles d’allégations selon lesquelles certains de leurs agents auraient fait des dons aux soi-disant manifestations du « convoi de la liberté » contre les mesures de la COVID-19 et le gouvernement de Justin Trudeau.

La Police provinciale de l’Ontario (PPO) et le Service de police de Toronto ont déclaré qu’ils étaient au courant d’informations selon lesquelles les noms des agents figuraient sur une liste divulguée de donateurs sur la page GiveSendGo du convoi, qui a été créée après que le site web plus populaire GoFundMe a arrêté une collecte de fonds pour ce qui a été décrit comme une occupation du centre-ville d’Ottawa.

« La Police provinciale de l’Ontario est au courant que des membres semblent avoir fait des dons qui ont servi à la manifestation illégale à Ottawa », a déclaré le porte-parole Bill Dickson dans un courriel.

Il a indiqué que l’Unité des normes professionnelles avait lancé une « enquête de conduite interne » sur cette affaire.

« La Police provinciale de l’Ontario tient ses membres responsables de leurs actes en service et en dehors, a écrit M. Dickson. Ils ont la responsabilité de faire preuve de neutralité et de rester non partisans. Toute manifestation ou expression de points de vue et d’opinions pouvant être interprétée comme tolérant une activité illégale est en opposition directe avec les valeurs et le mandat de la Police provinciale de l’Ontario. »

Il n’a pas précisé combien d’officiers faisaient l’objet d’une enquête.

Ses commentaires interviennent après que le « Toronto Star » a rapporté avoir trouvé les noms de plus d’une douzaine d’agents de la PPO, du service de police de Toronto et du service de police d’Ottawa sur une liste divulguée de donateurs sur la page GiveSendGo de la manifestation.

La porte-parole de la police de Toronto, Connie Osborne, a refusé de spéculer sur la validité des « données obtenues illégalement ».

« Nous avons connaissance de plusieurs listes en circulation qui pourraient être modifiées ou manipulées, a-t-elle écrit. Cependant, nous avons informé notre unité des normes professionnelles de deux noms et ils sont en cours de révision. »

La police d’Ottawa n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

La liste des donateurs a été fournie aux médias par le groupe Distributed Denial of Secrets, qui a déjà envoyé des informations divulguées par des organisations de droite à des journalistes.

Les manifestants avaient initialement utilisé GoFundMe pour collecter plus de 10 millions $ avant que le site web ne ferme la collecte le 4 février pour avoir enfreint ses conditions de service et qualifié la manifestation d’« occupation ».

À ce moment-là, les manifestants étaient fermement retranchés à Ottawa et le chef de la police de l’époque avait qualifié la manifestation d’« anarchique ».

Mais les manifestants — dont certains ont depuis été arrêtés — ont tenu bon et ont déplacé leur collecte de fonds vers GiveSendGo, un « site de financement participatif chrétien » autoproclamé, qui a été bloqué par PayPal l’année dernière après avoir été utilisé pour collecter des fonds pour ceux qui ont assisté le 6 janvier à l’émeute du Capitole des États-Unis.

Le 10 février, le gouvernement de l’Ontario a annoncé qu’il avait réussi à demander à un tribunal de geler l’accès aux millions de dollars de dons au convoi qui ont été recueillis grâce à GiveSendGo.

Jusqu’à présent, la page « Freedom Convoy 2022 » sur le site a recueilli 9,7 millions de dollars, et GiveSendGo indique que les fonds de cette campagne seront décaissés d’une manière « autorisée par la loi canadienne ».

« Il existe actuellement des restrictions en place qui pourraient entraver la capacité immédiate de verser des fonds à ce destinataire », indique le site web.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.