120 nouveaux cas à Québec, éclosions à l’Hôpital du Saint-Sacrement

La journée de dimanche fait son entrée sur le podium au chapitre des nouveaux cas enregistrés en 24 heures. Avec 120 infections qui s’ajoutent, ce bilan recense la deuxième plus forte augmentation quotidienne des cas dans la Capitale-Nationale depuis le début de la pandémie.

Il s’agit d’une quatrième journée consécutive où les tests de dépistage confirment plus de 100 nouvelles infections.

Vendredi, la région comptait 132 cas de COVID-19, un triste record qui demeure. Depuis maintenant une semaine, le nombre de personnes déclarées infectées chaque jour n’est jamais descendu sous la barre des 90.

Au total, 3709 cas ont été confirmés dans la Capitale-Nationale depuis le mois de mars.

Hôpitaux en éclosion

Deux hôpitaux de Québec se retrouvent aux prises avec des éclosions. L’Hôpital du Saint-Sacrement est en éclosion depuis le 23 septembre, rapporte Pascale St-Pierre, chef des communications du CHU de Québec. En date de dimanche, le milieu de soins faisait état de cinq personnes, travailleurs et patients, atteintes du virus. Le troisième étage du pavillon Cécile-Coulombe, une unité d’hospitalisation traditionnelle est touché, en plus de l’unité de soins intensifs en cardiologie, où les premiers cas se sont déclarés vendredi.

Une opération de dépistage a été menée et «quelques» résultats sont encore en attente d’être reçus. Dans les cinq hôpitaux du CHU de Québec, 61 employés sont en isolement, sur un potentiel de 15 000.

Les visites n’ont pas été interdites pour le moment à l’Hôpital du Saint-Sacrement, bien qu’il soit «possible que ça change», affirme Pascale St-Pierre.

«Pour l’instant on n’est pas dans l’interdiction, mais plutôt dans l’appel à la collaboration. La meilleure façon d’aider le réseau de la santé et de protéger les patients hospitalisés, c’est d’éviter de leur rendre visite si ce n’est pas essentiel», rappelle-t-elle.

L’éclosion au sein des travailleurs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie (IUCPQ) continue de progresser, mais demeure «sous contrôle». On y déclare maintenant 36 employés atteints de la COVID-19, sur un total de 3200.

«Ces employés ont été retirés du travail afin de protéger la clientèle ainsi que les autres employés», précise Valérie Lefrançois, responsable des communications à l’IUCPQ.

L’établissement interdit les visites depuis samedi matin, et ce, pour une durée indéterminée. Des exceptions pourront être faites pour des raisons humanitaires et de proches aidants.

L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie est l’un des deux hôpitaux désignés pour recevoir les patients atteints de la COVID-19 dans la région, avec l’Enfant-Jésus.

Source

Recevez un sommaire des informations essentielles à retenir sur le coronavirus au Québec en vous abonnant à notre infolettre.